New – York : le président Touadéra viole une fois de plus la constitution du 30 mars 2016

0
1374

Il y a quelques jours, la présidence centrafricaine informait l’opinion nationale et internationale, sur son site dénommé « La Renaissance » que « le Président TOUADERA et le Commissaire européen pour la Coopération Internationale MIMICA ont signé hier un document d’octroi de 60 millions d’euros de l’UE à la RCA afin de soutenir la mise en oeuvre de l’accord de paix du 6 février 2019. La cérémonie s’est déroulée hier au siège de l’ONU à New-York en marge de la réunion ministérielle de haut niveau sur la République Centrafricaine.
Cette aide servira entre autre au financement des Unités Spéciales Mixtes de Sécurité(USMS), au redéploiement de l’Etat sur toute l’étendue du territoire et aux préparatifs des élections présidentielle et législatives de 2020-2021.
Pour le Commissaire MIMICA « le momentum créé par la signature de l’Accord de paix en février doit être soutenu, et les populations doivent rapidement voir les dividendes de la paix afin d’empêcher tout retour en arrière ».
Fort de cet important soutien, le Président TOUADERA a remercié l’Union Européenne pour son engagement constant en faveur de la redynamisation du secteur de la sécurité et pour ses nombreuses actions en direction des infrastructures sociales de base. L’UE est le premier partenaire de la République Centrafricaine en termes de coopération au développement et d’aide humanitaire ».

Pour le lanceur d’alerte connu par tous les internautes sous l’appellation de  » Lanceur D’alerte Wazingolé » , le président de la République  vient une nouvelle fois de violer allègrement aussi bien  les dispositions  de la loi sur la répartition des rôles des ministères, que les règles élémentaires protocolaires et les us et coutumes en la matière. En effet, dans la Constitution du 30 mars 2016 sur laquelle le mathématicien de Boy – Rabé a prêté serment, il a été expressément consacré, par les dispositions de l’article 33, ce qui suit :

« Le President de la Republique est le chef de l’Etat. Il incarne et symbolise l’unité nationale. Il veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité et la pérennité de l’Etat. Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des Accords et Traités. Il fixe les grandes orientations de la politique de la nation. Il nomme le Premier Ministre Chef du Gouvernement et met fin à ses fonctions. Sur proposition du Premier Ministre, il nomme les autres membres du Gouvernement et met fin à leurs fonctions. Il est le Chef du pouvoir Exécutif. A ce titre, il réunit et préside le Conseil des Ministres. Il en fixe au préalable l’ordre du jour et en fait enregistrer les décisions. Il veille à l’exécution des lois. Il promulgue les lois, signe les ordonnances et les décrets. Il est le Chef suprême des Armées. Il est le responsable de la défense nationale. Il préside les Conseil et Comité Supérieurs de la Défense Nationale.Il est le garant de l’indépendance du Pouvoir Judiciaire. Il préside les Conseil Supérieur de la Magistrature, la Commission Consultative du Conseil d’Etat et la Conférence des Présidents et du Procureur Général de la Cour des Comptes. Il veille à l’exécution des décisions de justice. Il exerce le droit de grâce. Il a autorité sur toutes les administrations publiques et parapubliques de l’Etat et veille à leur neutralité. Il nomme aux fonctions civiles et militaires, à l’exception de celles pour lesquelles la loi dispose autrement. Il négocie, signe, ratifie et dénonce les Accords et Traités internationaux. Il accrédite les Ambassadeurs et les envoyés auprès des Chefs de d’Etat étrangers. Les Ambassadeurs et les Envoyés étrangers sont accrédités auprès de lui. Il confrère les distinctions honorifique de la République ».

La lecture des mots contenus dans cet article, minutieusement édictés par le législateur, solennellement revêtus de l’onction du peuple et solidement incrustés dans la conscience collective telle une loi d’airain, ne fait nullement relever  qu’il est du ressort du président de la République de négocier les accords de coopération et de les signer en lieu et place des membres de son gouvernement.  En outre, il serait contre les pratiques et les us des échanges diplomatiques que cette convention de financement ait été décidée par ce simple commissaire, soit-il chargé  ou adoubé du qualificatif « de la coopération internationale »,  séance tenante à New-York, sans que le projet y relatif n’ait préalablement été discuté et validé par les experts des deux parties. Dans ce cas, il ne peut qu’apparaître fort surprenant que notre président ait sans aucune gêne usurpé les fonctions de son ministre de l’économie, du plan et de la coopération internationale, pour apposer son auguste signature au bas de ce document, et se rabaisser ainsi  en s’asseyant aux côtés d’un « fonctionnaire de l’union européenne ». Ce spectacle honteux et indigne de ses fonctions, aucun de ses prédécesseurs ne l’a offert au peuple centrafricain et pour être plus précis, même le président Bozizé dont il a été le premier ministre pendant plus de 5 ans, ne s’est jamais livré à cette stupidité en acceptant de signer une convention ou un quelconque accord de financement, lui – même. Pis, sans aucun remords, il s’est installé derrière une petite table pour signer cette convention de 60 millions d’euros, oubliant, faut-il le souligner, que la France est le second pays contributeur au budget de l’UE. Cette même France si généreuse dont la politique ne cesse fort étrangement  de faire à longueur de journée  l’objet de vives critiques sur les réseaux sociaux  de la part de  ses plus proches collaborateurs, au premier rang desquels un certain  Hervé Thierry De Centrafrique, chargé de mission à la présidence, un arriviste du régime.

Pour bien comprendre ce nouvel acte de flagrante  violation de la constitution par le président Toudéra, veuillez lire  les attributions du ministère de l’économie, du Plan et de la coopération https://sites.google.com/a/minplan-rca.org/www/ministere !

Lanceur D’alerte Wazingolé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here