Ndomété : Abdoulaye Hissène fait positionner 7 véhicules et attend la progression de ses hommes à pieds

0
40

Comme nous l’avons déjà souligné dans notre dernière parution, le chef d’état – major de la Séléka, Abdoulaye Hissène,  l’imperator comme le disent les latinistes ou plus exactement «  le « commandant en chef  suprême » pour ceux qui n’ont jamais appris la langue française à partir du latin,  a fait positionner, au moment où nous mettons sous presse cet article,  7 véhicules avec des hommes lourdement armés, au village Pascal, sis à deux kilomètres seulement de la commune de Ndomété.

Contrairement aux élucubrations de certains thuriféraires du régime, il n’y a jamais eu bataille à cet endroit et en aucun moment, les forces burundaises n’ont pris la décision de faire retourner par la force  ces assaillants d’où ils sont venus. Un véritable défi lancé à qui veut l’entendre. A telle enseigne que l’on se demande où sont passés les « Russes dont on a tant vanté et continue de vanter les mérites » !

Et pour bien défier Touadéra et ses amis de la Minusca, et leur prouver qu’il est le plus puissant et continue de jouer pleinement son rôle dans le cadre du grand complot dont ne cessent d’être victimes la République centrafricaine et le peuple centrafricain, depuis décembre 2012 et dont la trame est l’écoulement du sang des centrafricains in dies singulos,  Abdoulaye Hissène a fait installer dans la ville de Kaga – Bandoro, son état – major au quartier  Sérébanda menant vers la commune de Grévaï  où des maisons ont été illégalement réquisitionnées et occupées à cet effet. Des check –points ont même été érigés au vu et au su de la Minusca sur l’axe afin de racketter la population et de constituer le basket – fund relatif à l’effort de guerre. L’homme reçoit, discute, donne des ordres à ses comzones, communique et attend son heure.

Dans le même temps, alors que Touadéra et son ami de la Minusca, le gabonais Onanga, jouaient aussi très bien leur rôle, en amusant la galerie par une rencontre avec les forces vives de la nation au palais de la Renaissance, Abdoulaye Hissène qui aurait dû déjà être arrêté pour « braquage et vol à mains armées des véhicules appartenant à une société chinoise », a déjà lancé ses hommes, à l’assaut d’une ville stratégique, par les pistes de convoyage des bœufs.

 Si aucun combat n’a été signalé jusqu’à ce jour, c’est parce que les consignes données par l’imperator seraient très bien respectées par ses comzones et qu’ils auraient soigneusement évité de pénétrer dans les zones stratégiques tenues par les Anti- Balaka. Qui dit mieux ? Qu’en dit et pense le super ministre, en charge de la communication, un certain Ange Maxime Kazagui ?

Cependant, l’ autre imperator, celui  de la Minusca, le général sénégalais Balla Kéita,  est rentré à Bangui, satisfait du travail fait par ses hommes sur le terrain qui ont empêché les éléments d’Abdoualye Hissène de continuer leur marche royalement vers Bangui. Il ignore superbement que cette guerre des tranchées que lui impose à Ndomété Abdoulaye Hissène n’est qu’un leurre.

Affaire à suivre…..

Jean – Paul Naïba

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here