Nation : La Minusca tue à Bangassou et laisse Ali Darass tuer à Alindao !

0
27

Selon des informations dignes de foi en notre possession et relayées par le journal en ligne LNC , « plus de 150 tués il y a 20 jours, chiffre confirmé par la Croix Rouge ensuite, niant le bilan fantaisiste de la MINUSCA; aujourd’hui, la bascule est passée au delà des 200 morts. Mais les choses s’empirent, les casques bleus tirent dorénavant sur les civils. Bangassou, ville morte ou fantôme, c’est selon pour qualifier la situation apocalyptique du martyre de cette ville. Des groupes armés qui s’y sédentarisent, et la terreur gagne tous les habitants.

A tel point qu’un grand nombre fuit de l’autre côté de la frontière en RDC, ou se disperse dans les villages des alentours.

Fait nouveau, non seulement les bandes armées effraient, mais s’y ajoute la crainte des casques bleus, n’hésitant pas à tirer à vue à balles réelles sur les personnes osant aller chercher au fleuve M’Bomou pour y puiser de l’eau. Constat effarant, les maisons menant au fleuve sont criblées des balles des forces de la  Minusca. Du coup, la ville de Bangassou est totalement paralysée et morte » !

Tous les jours qui passent, des contenairs d’armes de guerre sont déchargés au profit du contingent marocain, non pas pour assurer la protection des populations civiles, mais pour tuer et se venger aveuglément de l’assassinat crapuleux de leurs éléments abattus par les éléments d’autodéfense. Et ce, sans que personne n’en parle !

A Alindao, les forces onusiennes laissent tout simplement les éléments d’Ali Darass tuer, égorger, incendier des habitations et greniers et faire fuir les populations civiles. C’est ainsi qu’on a appris que le sous – préfet, Mandjiké laurent y aurait été lâchement assassiné par des bandes armées qui ressembleraient aux éléments d’Ali Darass. Et les témoignages des survivants, démunis, traumatisés et au bord de la rupture psychologique, arrivés par la voie fluviale à Bangui  sont à ce sujet pathétiques, choquants et émouvants. Comment prétendre assurer la protection des populations en laissant des bandes armées sévir ? C’est terrible ! Et ce, sans que Touadéra et son gouvernement n’en parlent ……

La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here