Nation : Extraits du Discours de Mme Michaëlle Jean, Secrétaire Général de l’OIF aux Elus de la Nation…

0
9

Assemblée n

A la Tribune de l’Assemblée Nationale le 12 Avril 2017, Son Excellence Madame Michaëlle JEAN, Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), s’est directement adressée aux Elus de la Nation en ces termes:

EXTRAITS…

… »Vous, Mesdames et Messieurs les députés, que le suffrage universel direct a portés à ces hautes responsabilités ; vous, qui représentez le peuple centrafricain dans toutes ses composantes et dans toute sa diversité; vous, qui êtes les garants et les vigies de la démocratie; vous, qui avez la lourde responsabilité de préserver et de faire prospérer toutes ces valeurs que nous défendons au sein de la famille francophone : la solidarité, la fraternité, la diversité, le respect de la dignité… « 

… « Je tiens, à cet égard, à saluer la mobilisation et la participation sans précédent, particulièrement de la jeunesse, qui ont marqué le scrutin législatif, tout comme la diversité de cette assemblée.

Ce sont là autant de preuves et de gages d’une nation plurielle mais unie, soudée par le même idéal républicain, par le même désir d’avenir.

C’est, en effet, tout un horizon nouveau qui s’ouvre désormais, et avec lui toute une pluralité de possibles.

En vous confiant la mission de le représenter ici durant cinq ans, en vous confiant la mission d’agir et de légiférer en son nom, le peuple centrafricain a placé entre vos mains son destin, ses rêves et ses espoirs.

Ses espoirs de sécurité, de stabilité et de paix.

Ses espoirs d’une démocratie vigoureuse, d’un Etat de droit robuste.

À cet égard, l’OIF a développé un plan d’actions en faveur du renforcement des capacités de plusieurs institutions nationales comme l’Autorité nationale des élections, la Cour constitutionnelle, le Haut conseil de la communication et d’autres encore. Ce plan consistera, aussi, comme vous le savez, Monsieur le Président de l’Assemblée nationale, en des sessions de formation à l’intention des membres de cette Assemblée, en partant des attentes que vous avez exprimées et en coopération avec l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Les hommes, les femmes, les jeunes de ce pays ont aussi placé entre vos mains leurs espoirs de justice. Car il ne peut y avoir de réconciliation et de paix, sans manifestation de solidarité et d’humanité à l’égard des victimes, sans prise en compte bienveillante et responsable de leurs souffrances, sans mise à jour de la vérité.
La lutte contre l’impunité est, à cet égard, une juste exigence, la seule à même de satisfaire le droit qu’ont les victimes d’être reconnues, de savoir et d’obtenir réparation avec la poursuite des responsables, mais aussi de permettre aux autorités de remplir leur mandat en tant que puissance publique garante de l’ordre public, du devoir de mémoire et de justice. »…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here