Nation : Des dissidents de l’ex- Séléka font un appel de pied à Touadéra

0
18

BANGUI, (Xinhua) — Le Rassemblement des républicains (RDR), mouvement politico-militaire centrafricain créé la semaine dernière à l’initiative d’un chef des milices anti-balaka autrefois allié de la séléka, vise à combattre les mercenaires qui ont infiltré l’ex-rébellion et qui commettent plus d’affliction au sein de la population centrafricaine, a ppris mardi Xinhua du porte-parole du mouvement Junior Kénguémba.

Selon certains, les mercenaires de l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC) pourraient être les auteurs du massacre des civils centrafricains et de l’incendie de leurs cases. En réponse, des membres d’ex-séléka supposés modérés du Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC) ont fusionné avec des anti-balaka avec l’ambition de repousser les positions de Ali Darass, le leader affiché de l’UPC, dans les localités de Bakala et de Ndassima dans la préfecture d’Ouaka (centre-est).

Seulement, selon Junior Kénguémba, avec cette alliance, la situation socio-sécuritaire à l’est du pays ne s’est pas améliorée. Des mercenaires tchadiens et soudanais du FPRC de l’aile d’Abdoulaye Hissein, se comportent comme ceux de l’UPC.

En plus, d’après ses vues, ils auraient pour vocation de déstabiliser le régime de Bangui et se campent sur l’idée de la partition du pays, d’où la récente création du RDR dans la ville d’Ippy (centre-est) entre les villes de Bambari (centre) et Bria (centre-est), pour les contrer, à l’initiative de Gaétan Boadé, chef anti-balaka commandant de zone de Bambari, autrefois allié du FRPC.

Selon des analystes, en créant un énième mouvement politico-militaire, Gaétan Boadé et son porte-parole Junior Kénguémba voudraient bien attirer l’attention du gouvernement de leur côté. En décembre 2013, un leader d’ex-séléka Abakar Sabone a parlé pour la première fois de la partition de la République centrafricaine, une proposition énergiquement repoussée en février 2014 par l’ancien ministre français de la Défense Jean-Yves le Drian.

Source : Xinhua

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here