Nation : Affaire ICS/CCS : Mrs les Honorables Députés, qu’attendez – vous pour interpeller M. Dondra et M. Sarandji ?

0
22

Selon des informations généralement dignes de foi en notre possession, le directeur général de la société Centrafrique Cartes Systèmes (CCS), M. Dominique Yandocka aurait été reçu, le 2 mai 2017, par M. Fidèle Gouandjika, ministre – conseiller près les organisations nationales, dans son bureau sis à la présidence de la République. L’ordre du jour portait sur des échanges d’informations sur le contentieux CCS/Gouvernement.

Voilà une bien curieuse rencontre qui doit interpeller tous les combattants de la liberté et de la démocratie, à un moment où l’opinion nationale et internationale, après la diffusion du tract du 27 avril 2017 simulé en un communiqué gouvernemental dûment signé par le ministre de l’équipement, des transports, de l’aviation civile et du désenclavement, M. Théodore Jousso, s’attendait tout naturellement à une mise au point responsable de la part des autorités impliquées dans la gestion de ce dossier, à savoir M. Henri Marie Dondra, ministre des finances et du budget et M. Simplice Matthieu Sarandji, premier ministre, chef du gouvernement.

Une bien curieuse rencontre qui prouve une fois de plus l’incapacité du gouvernement à apporter toute la lumière sur cette affaire de signature d’une convention de partenariat public-privé entre l’Etat centrafricain et la société CCS de droit centrafricain, relative à la concession, par délégation de service public, de la gestion des documents administratifs et autres titres de l’Etat. Une convention qui vient d’être remise en cause par M. Théodore Jousso, sans dénonciation préalable et sans notification, par la publication par voie de presse d’un avis à manifestation d’intérêt portant sur l’attribution d’une partie de ce marché dont la société CCS était déjà adjudicataire.

Une bien curieuse rencontre qui ne peut que contribuer à renforcer la thèse selon laquelle la présidence de la République aurait déjà dépossédé le gouvernement de la gestion de ce dossier et voudrait bien désormais en assurer le contrôle.

 Une bien curieuse rencontre qui ne peut que faire dire à tous les combattants de la liberté et de la démocratie qu’il est grand temps pour les Honorables Députés de la Nation de se saisir de ce dossier et d’interpeller dans les heures qui  suivent M. Simplice Matthieu Sarandji, en sa qualité de premier ministre, et M. Henri Marie Dondra, ministre des finances et du budget et ci-devant désigné autorité contractante.

Affaire à suivre…… !

Jean – Paul Naïba

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here