Moussa Faki Mahamat à Libreville avant Bangui

0
71

(Agence Ecofin) – Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine, en visite à Libreville, le 17 septembre, a annoncé la tenue au mois de novembre prochain, à Addis-Abeba, d’un sommet extraordinaire de l’Union africaine, centré sur la réforme de cette institution.                 

L’annonce a été faite à l’issue de l’entretien qu’il a eu avec le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, au palais du bord de mer et qui a porté sur les questions de paix et de sécurité dans la sous-région, notamment en République centrafricaine (RCA) et en République démocratique du Congo (RDC), sans oublier la répartition de travail entre les communautés économiques régionales et la Commission de l’Union africaine.

En fait, l’un des grands défis que doit relever l’Union africaine réside dans sa capacité à autofinancer son fonctionnement, à travers les contributions des Etats ; car, faut-il le rappeler, l’institution dépend encore à 80% des financements étrangers pour le financement de son budget.

La réforme que le président rwandais, Paul Kagame, appelle de tous ses vœux, permettra à l’Union africaine de disposer d’une souveraineté financière et politique. Pour l’heure, entre autres pistes de financements, le président rwandais propose l’adoption par les Etats d’une taxe de 2% sur les importations de produits alimentaires.

PcA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here