Moscou accuse les États-Unis de chercher à « torpiller » le 2e sommet Russie-Afrique

0
103

Moscou accuse les États-Unis de chercher à « torpiller » le 2e sommet Russie-Afrique

Moscou accuse les États-Unis de chercher à « torpiller » le 2e sommet Russie-Afrique

  • Date de création: 04 avril 2023 19:25   

(Agence Ecofin) – Alors que plusieurs hauts responsables de l’administration Biden mènent des tournées en Afrique depuis le début de l’année en cours, Moscou accuse Washington de chercher à persuader les dirigeants africains de ne pas participer à la 2e édition du Sommet Russie-Afrique.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov (photo), a accusé, dans une interview publiée ce mardi 4 avril, les États-Unis de chercher à « torpiller » le Sommet Russie-Afrique prévu en juillet prochain.

« Il est vrai que les États-Unis et leurs vassaux font tout leur possible pour isoler la Russie sur la scène internationale. Ils essaient notamment de torpiller le deuxième Sommet Russie-Afrique et de persuader nos amis africains de ne pas y participer », a-t-il déclaré à l’hebdomadaire russe Argumenty i Fakty.

Le chef de la diplomatie russe a cependant indiqué que les chances de succès de ces tentatives occidentales sont faibles.

« Les tentatives d’ingérence dans notre coopération avec les pays du Sud et de l’Est se poursuivent, mais le succès est loin d’être garanti », a-t-il dit, indiquant que la Russie se distingue des pays occidentaux dans ses relations avec l’Afrique par le fait qu’elle « ne dit jamais à ses partenaires étrangers comment ils sont censés vivre ».

À la recherche de nouveaux partenaires pour faire face aux sanctions occidentales, Moscou a invité récemment tous les dirigeants africains à la deuxième édition du Sommet Russie-Afrique qui se tiendra fin juillet prochain à Saint-Pétersbourg.

Ce sommet, dont la précédente édition s’est déroulée à Sotchi en 2019, devrait constituer le point d’orgue de l’offensive de charme que mène la Russie en Afrique depuis le début de la guerre en Ukraine.

Le ministre des Affaires étrangères a déjà effectué trois tournées sur le continent depuis juillet 2022.

En février dernier, l’Afrique du Sud a participé à des manœuvres navales conjointes avec la Russie et la Chine, qui ont coïncidé avec le premier anniversaire de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Cet exercice naval de dix jours qui s’est déroulé dans l’océan Indien, au large des côtes sud-africaines, a été vivement critiqué par les Etats-Unis.

Pour tenter de contrer l’influence montante de la Russie sur le continent, les Etats-Unis ont organisé en décembre dernier un Sommet États-Unis/Afrique au cours duquel la Maison Blanche a notamment annoncé la mobilisation de 55 milliards de dollars en faveur du continent au cours des trois prochaines années. De hauts responsables de l’administration Biden mènent également des tournées en Afrique depuis le début de l’année, annonçant au passage aides, investissements et accords commerciaux.

 

Laisser un commentaire