MINUSCA BOUAR: QUAND LE COPINAGE S’INVITE DANS LA GESTION DE L’ENVELOPPE DU DDR A TRAVERS SON COORDONNATEUR

0
280

MINUSCA BOUAR: QUAND LE COPINAGE S’INVITE DANS LA GESTION DE L’ENVELOPPE DU DDR A TRAVERS SON COORDONNATEUR

Les autorités centrafricaines et celles de la MINUSCA devraient d’avantage avoir un œil de contrôle sur les bureaux terrain de la MINUSCA. Car de nombreuses choses échapent à leurs contrôles.

En effet, au cours d’un séjour à Bouar nous nous sommes intéressés à certaines rumeurs qui se répandent telle une traînée de poudre dans la ville de Bouar, rumeurs selon laquelles un staff de la MINUSCA et non le moindre aurait favorisé sa copine au détriment des personnes à risque et des personnes vulnérables. Et cette situation est connue de presque tout le monde et personne n’ose en parler. Nous avons mené notre petite enquête.

En effet, selon les informations recueillies depuis sa présence dans la ville de Bouar, ce responsable de la MINUSCA, connu sous le nom de Colonel Anatole Clément Banem serait celui qui fait la pluie et le beau temps.

Notre enquête nous a fait découvrir beaucoup de chose disant des bavures dont le Ministère des Affaires étrangère et la haute instance de la MINUSCA devriont y prêter attention. Qui est donc ce monsieur appelé colonel Anatole Clément Banem? D’après les informations de sources concordantes, il serait le chef de la section DDR de la MINUSCA et, aurait à sa disposition un portefeuille pour la réalisation de plusieurs projets dans la Nana Mambere mais qui, selon le principe devrait être géré par une ONG connu sous le nom de UNOPS.

Il semblerait que ce monsieur, numéro deux de la MINUSCA Bouar fait tout pour gérer ce portefeuille avec sa copine connue sous le nom de Josia Mokamanade, une ancienne gérante de la boite de nuit de Bouar,qui disposerait même de la clé de bureau du numéro deux de la MINUSCA, Coordonnateur du DDR.

Pour ce faire, elle a accès a son bureau même en son absence quand ce dernier est en congé et cela est connu de tout le monde. Grace à cette proximité entre elle et le colonel Anatole Clément Banem, elle a pu obtenir une maison située sur l’axe Garoua Boulai, au niveau de Ndalé grâce au financement DDR où des bénéficiaires parmi lesquels certains sont devenus aujourd’hui staff des Nations-Unis qui ont participé à sa construction selon certains témoignages.

Cette dame bénéficie de toutes les facilités de la part du colonel pour les marchés de restauration au grand dam de tous les autres restaurateurs désirant bénéficier un jour de ces marchés juteux. Il faut souligner que le Colonel Anatole Clément Banem mercantiliste avéré a octroyé un important financement à sa copine. En plus de cela, cette dernière a bénéficié d’un champ de deux hectares dans le cadre du DRR créant des remous dans la ville de Bouar.

Le comble, nous avons même appris lors de cette enquête que ce monsieur a mis à plusieurs reprises des véhicules de l’organisation à la disposition de sa copine pour des achats de boisson à la frontière, sans oublier qu’il serait lui-même un grand fournisseur de la MINUSCA dans le cadre des projets réalisés par DDR.

Plusieurs de ses proches collaborateurs que nous avions tentés d’aborder à chaque fois la question de manière directe et indirecte, se refusent de tout commentaire.

Voilà de telles pratiques auxquelles s’adonnent certains responsables de la MINUSCA et sont souvent decriees. Malheureusement en réponse, les hauts responsables de la MINUSCA feignent de balayer de revers de main.

C’est une affaire que nous allons suivre pour en savoir d’avantage car si tel le cas à Bouar, qu’en sera-t-il des autres bureaux de province?

Freddy Nelson Bessantoa

Lu Pour Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici