Menace sur Bitcoin : l’Union Européenne veut une régulation mondiale des cryptomonnaies

0
64

Menace sur Bitcoin : l’Union Européenne veut une régulation mondiale des cryptomonnaies

Une surveillance mondiale des cryptos ? – Le Parlement européen souhaite réguler de (très) près les crypto-actifs avec sa Loi MiCA (markets in crypto-assets). Au point de manquer de peu de faire bannir Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies en Preuve de travail (PoW) de toute l’Union européenne. Des membres de la Commission européenne en appellent même à aller plus loin, avec une loi mondialisée sur les actifs numériques.

« Les cryptomonnaies deviennent mainstream »

Cette citation en titre est le seul élément que l’on pourra qualifier de positif pour les cryptomonnaies, dans une récente déclaration de Mairead McGuinness, commissaire aux services financiers et à la stabilité financière de la Commission européenne.

S’exprimant dans le média politique The Hill, la commissaire européenne appelle tous les dirigeants et régulateurs de la planète à collaborer ensemble pour faire face aux « risques » (mot évoqué 8 fois) que représentent Bitcoin et les cryptomonnaies.

« Les cryptomonnaies sont en pleine adoption de masse. Pour permettre l’innovation dans la finance tout en protégeant efficacement les consommateurs, nous avons besoin d’une approche mondiale de la réglementation des cryptomonnaies. »

Une surveillance mondiale de Bitcoin et des cryptomonnaies ?
Compte Twitter @McGuinnessEU

>> Ça tire à balles réelles sur les cryptos ! Inscrivez-vous sur la référence des exchanges crypto FTX  (lien affilié) <<

« Aucun actif ne doit rester non réglementé »

Même si l’esprit Cypherpunkqui a poussé Satoshi Nakamoto à créer Bitcoin – est justement de se prémunir de l’action des États sur les transactions numériques, l’UE ne l’entend certainement pas de cette oreille.

À l’exact opposé de la décentralisation et de l’indépendance voulues pour les transactions blockchains, la commissaire McGuinness souhaite une collecte massive et centralisée d’informations. Et peu importe si elles sont liées de près ou de loin à la vie privée des individus :

« Un accord mondial sur les cryptomonnaies devrait d’abord consacrer le fait qu’aucun actif ne reste non réglementé. Deuxièmement, les autorités de surveillance devraient collecter et échanger des informations à l’échelle mondiale. Troisièmement, tout accord doit protéger les investisseurs de détail. Quatrièmement, l’écosystème de la cryptomonnaie devrait intégrer pleinement les considérations environnementales. »

Mairead McGuinness, commissaire européenne

La commissaire termine en disant qu’il n’y a « pas de temps à perdre » pour mettre au pas ce risque de mutation profonde de l’économie. Après la Chine, l’UE est d’ailleurs l’une des régions les plus avancées dans la mise en laisse des cryptomonnaies. Deux récents amendements à la réglementation sur les Transferts de fonds (TFR), veulent imposer aux crypto-sociétés de surveiller les transactions cryptos dès 1 satoshi, avec identification obligatoire des expéditeurs/destinataires. Cela, y compris pour des fonds qui proviendraient/iraient vers un wallet privé !

Il n’a jamais été aussi important et urgent qu’actuellement de mieux découvrir, et de s’exposer raisonnablement à Bitcoin et aux cryptomonnaies ! Pour ce faire, le Journal du Coin vous conseille la plateforme FTX. En allant vous inscrire sur cet exchange crypto de référence, une réduction à vie sur vos frais de trading vous attend grâce au lien affilié du JDC.

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s’en est suivie m’en a détourné, mais je m’y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here