Mahamat Kamoun : le Macron Centrafricain ?

0
323

Son style communicationnel détonne. Ses idées et propositions, portées par un Contrat Présidentiel de 12 chantiers et 90 engagements se distinguent. Sa campagne, menée de main de maître à la base, au plus près des populations, avec professionnalisme et sérieux, témoigne des qualités de politicien nouvelle génération que la Centrafrique attend depuis si longtemps.

La Centrafrique tient-elle enfin le président qu’elle mérite ?

L’homme, humble, serein et bosseur préfère ne pas prendre le vote des Centrafricains pour acquis. “Nous devons convaincre chaque Centrafricain, persuader, et mériter leurs voix”, confia-t-il à notre rédaction. Dans un pays où l’on est habitué à mépriser le peuple, considérer l’adhésion des citoyens pour acquis, la démarche de Mahamat Kamoun est saluée et respectée.

Lorsqu’on le compare au président français Emmanuel Macron tant sa trajectoire et son style lui ressemblent, Mahamat Kamoun préfère en sourire.

Ancien premier Ministre, celui qui fut également argentier national – homme de chiffres comme le président Emmanuel Macron – est connu pour sa rigueur, son sens de l’Etat et son professionnalisme. Ce financier accompli a géré le trésor national, gagnant une réputation de redresseur de comptes publics, ne laissant passer ni gabegie, ni amateurisme. “Pour le président Kamoun, gérer les ressources des contribuables Centrafricains est une responsabilité immense, qui ne doit souffrir d’aucune légèreté”, confie l’un de ses collaborateurs.”

Mais c’est son passage à la tête du gouvernement qui aura été le plus remarqué et remarquable. Arrivé comme choix par défaut, dans un contexte de rivalités et de luttes de clans, Mahamat Kamoun prend très vite les habits de chef. Maniant savamment l’obligation de résultats et la gestion des groupes militaires disputant le pouvoir, il s’impose comme un rassembleur et un homme d’équilibre. Son leadership fait dire à un ancien ministre qu’il était en réalité, “le président bis”. Il est l’homme de la stabilisation du pays, du forum national inclusif de Bangui et de l’organisation des élections de 2015-2016, saluées pour leur impartialité et leur transparence. Il est aussi l’homme de la relance économique du pays, dans un contexte d’austérité budgétaire.

A la tête de son parti, le BTK, une force politique qui a réussi à se rendre incontournable en moins de deux ans sur la scène politique centrafricaine, Mahamat Kamoun veut faire des citoyens le cœur de sa gouvernance. Comme le parti En Marche, qui a réussi

On peut le dire, les Centrafricains, qui rejettent catégoriquement Touadéra considéré par beaucoup comme un “roi fainéant » et fatigués de la vieille garde qui revient, tiennent leur Macron en Mahamat. L’intérêt qu’il suscite en démontre et les intentions électorales qui se dégagent le positionnent comme un sérieux challenger. Alors premier Ministre, on ne vendait pas très cher. Mais il a réussi à faire la différence. Mahamat Kamoun sera la surprise de cette élection de 2020 en République Centrafricaine.

Pascal Koyatémo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here