M. Sarandji, étiez – vous à Rome pour mentir au Pape ?

0
250

Nous pouvons mentir à tout le monde, jamais nous ne mentirons à l’histoire. Quand le pasteur Grekoyame avec son immunité de conseiller national avait été mis aux arrêts à l’OCRB, Nzapalainga s’est constitué prisonnier pour obtenir sa libération. Quand Kobine Layama fut chassé par les siens au PK5, Nzapalainga lui a offert un abri. Des hommes armés ont kidnappé des étrangers à Boy Rabe, Nzapalainga a marché sans chaussures pour obtenir leur libération. Des hommes armés ont confisqué le véhicule de Kobine Layama au PK5, Nzapalainga est encore allé chercher ce véhicule. Quand Bertin Bea fut traqué et s’échappa de la prison, c’est à la Cathédrale de Nzapalainga qu’il s’est réfugié. Nzapalainga a été Alindao, Bangassou, Boda, Yaloke, Bozoum, Nzanko, Bandoro sans aide camp. Ce que les parvenus, les opportunistes, les arrogants ont oublié ou ne le savent. Nous mentons parce que pour le moment, le terroristes n’ont visé que les mosquées et les églises. Lorsqu’ils frapperont les administrations et les lieux publics, on arrêtera de mentir. Pour le moment, ça n’arrive qu’aux autres.

Un compatriote

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here