M. Moloua, comment relancer l’agriculture dans un contexte de crise sécuritaire ambiante et généralisée ?

0
478
Félix Moloua, ministre du Plan et de l’économie

Deux structures internationales à savoir « Programme Mondial pour l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire » ont accordé un financement de plus de 8 milliards de FCFA pour relancer l’agriculture, ceci suite à une qualification au concours international sous le contrôle de la FAO.

Plusieurs pays dont les États-Unis d’Amérique, le Canada, l’Espagne et la République de Corée ont mis la main à la poche pour le financement de ce programme. Ce projet vise à augmenter la productivité agricole, rapprocher les agriculteurs des marchés, minimiser les risques liés à l’écoulement des produits, améliorer les moyens de subsistance non-agricoles et faire reculer la pauvreté.

Le gouvernement se félicite de cet incubateur qui vient renforcer la politique de l’Etat en matière de lutte contre la pauvreté.  » Nous avons concouru avec beaucoup de pays, depuis longtemps notre pays a cherché à mobiliser ces ressources.

Malheureusement, nous n’avons pas été retenu dans les quatre dernières éditions. Aujourd’hui, dans le cadre du RCPCA, nous avons accédé à ces ressources. Notre projet a été présenté par la Banque Africaine de Développement (BAD) » s’est félicité Félix Moloua, ministre du Plan et de l’économie.

Au delà du fonds annoncé, la BAD a apporté sa contribution de 2 milliards.  « 15,5 millions $ soit 8 milliards de Fcfa, c’est le coup du projet. Il sera exécuté dans la ville de Kémo et de l’Ouham et sera cofinancé par la Banque Africaine de Développement à hauteur de 10 milliards de Fcfa » a-t-il ajouté.

L’agriculture constitue le pilier de l’économie centrafricaine et sa relance est une priorité contenue dans le plan de consolidation de la paix, RCPCA.

 

 

RNL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici