M. Moloua, comment relancer l’agriculture dans un contexte de crise sécuritaire ambiante et généralisée ?

0
186
Félix Moloua, ministre du Plan et de l’économie

Deux structures internationales à savoir « Programme Mondial pour l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire » ont accordé un financement de plus de 8 milliards de FCFA pour relancer l’agriculture, ceci suite à une qualification au concours international sous le contrôle de la FAO.

Plusieurs pays dont les États-Unis d’Amérique, le Canada, l’Espagne et la République de Corée ont mis la main à la poche pour le financement de ce programme. Ce projet vise à augmenter la productivité agricole, rapprocher les agriculteurs des marchés, minimiser les risques liés à l’écoulement des produits, améliorer les moyens de subsistance non-agricoles et faire reculer la pauvreté.

Le gouvernement se félicite de cet incubateur qui vient renforcer la politique de l’Etat en matière de lutte contre la pauvreté.  » Nous avons concouru avec beaucoup de pays, depuis longtemps notre pays a cherché à mobiliser ces ressources.

Malheureusement, nous n’avons pas été retenu dans les quatre dernières éditions. Aujourd’hui, dans le cadre du RCPCA, nous avons accédé à ces ressources. Notre projet a été présenté par la Banque Africaine de Développement (BAD) » s’est félicité Félix Moloua, ministre du Plan et de l’économie.

Au delà du fonds annoncé, la BAD a apporté sa contribution de 2 milliards.  « 15,5 millions $ soit 8 milliards de Fcfa, c’est le coup du projet. Il sera exécuté dans la ville de Kémo et de l’Ouham et sera cofinancé par la Banque Africaine de Développement à hauteur de 10 milliards de Fcfa » a-t-il ajouté.

L’agriculture constitue le pilier de l’économie centrafricaine et sa relance est une priorité contenue dans le plan de consolidation de la paix, RCPCA.

 

 

RNL

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here