Lobaye : « ….Nos forces de sécurité et de défense ont ouvert le feu non pas dans la ville mais à l’intérieur pour faire fuir les bandes armées…. », selon Ange Maxime Kazagui

0
579

Centrafrique : Le gouvernement fait une mise au point sur la situation sécuritaire dans la Lobaye

Centrafrique : Le gouvernement fait une mise au point sur la situation sécuritaire dans la Lobaye

Centrafrique : Le gouvernement fait une mise au point sur la situation sécuritaire dans la Lobaye

BANGUI, le 24 avril 2020 (RJDH)—Le gouvernement reconnait avoir ordonné des opérations militaires dans la Lobaye pour traquer des bandes armées qui dépouillent les éleveurs peulhs. C’est ce qu’a fait savoir Ange-Maxime Kazagui, ministre porte-parole du gouvernement, dans une interview exclusive accordée au RJDH ce vendredi.

La mise au point du gouvernement intervient dans un contexte où des rumeurs des combats circulaient sur les réseaux sociaux au village de Lesse dans la commune de Pissa, opposant les forces armées centrafricaines à une bande armée qui porte à croire à l’irruption d’une nouvelle rébellion.   « Il ne s’agit pas de combat contre des groupes armés mais des opérations contre une bande armée qui rançonnait les éleveurs peulhs en pâturage dans la Lobaye», a indiqué d’entrée Ange Maxime Kazagui, porte-parole du Gouvernement, coupant ainsi court aux rumeurs de la présence des groupes armés.

Ange Maxime Kazagui reconnait toutefois que le gouvernement a ordonné des opérations militaires dans la région de Pissa pour traquer ces hommes armés. « Des éleveurs centrafricains, des peulhs natifs de ce pays, sont depuis un bout de temps persécutés par d’autres éleveurs armés qui viennent souvent de l’étranger et qui prétendent les protéger. Après avoir prétendu les protéger, ils les leur demandent des sommes importantes et quand ils n’en ont pas, ils leur prélèvent des dizaines de bœufs. Et quand ceux-là sont partis, d’autres viennent encore après eux continuant les mêmes pratiques. C’est ce qui fait que ces éleveurs ont quitté les zones du nord et ouest de notre pays et sont descendus vers la Lobaye pour essayer d’avoir un peu la paix et la liberté », a précisé le ministre de la communication.

Face à cette situation, le gouvernement a déployé des troupes régulières dans la région pour déguerpir ces bandits armés qui écument peu à peu la Lobaye de peur de créer un autre foyer d’insécurité dans le pays. « Depuis quelque temps, nos forces de sécurité et de défense sont allées au contact à deux ou trois reprises, n’est-ce pas, ont ouvert le feu, ce n’était pas dans la ville comme certains le disent, mais à l’intérieur pour faire éloigner ou faire partir, ou faire fuir ces gens-là. Voilà ce qui s’est réellement passé », a fait valoir Ange Maxime Kazagui.

La sortie du porte-parole du gouvernement sur cette question est, en clair, pour faire cesser toutes les interprétations entourant la situation sécuritaire dans la Lobaye.

Vianney Ingasso

RJDH

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here