Accueil A la Une Lettre – Jub Jubal Jubanti : Diomaye sert 3 «J» aux fonctionnaires

Lettre – Jub Jubal Jubanti : Diomaye sert 3 «J» aux fonctionnaires

0
75

Lettre – Jub Jubal Jubanti : Diomaye sert 3 «J» aux fonctionnaires

Pour instaurer une gouvernance vertueuse, Bassirou Diomaye Faye compte sur le soutien des agents de l’Administration. Dans une lettre, le président de la République les a invités à incarner pleinement les principes de droiture, probité et d’exemplarité.

Par Dieynaba KANE – Dans sa volonté «de bâtir un gouvernement vertueux fondé sur l’éthique de responsabilité et l’obligation de rendre compte», le président de la République s’est adressé, dans une lettre, aux fonctionnaires et agents de l’Administration. Dans ce document, Bassirou Diomaye Faye les a invités «à incarner pleinement les principes de Jub Jubal Jubanti». M. Faye demande aux agents de l’Administration de veiller à ce que «la droiture, la probité et l’exemplarité commandent chacun» de leurs actes. Dans la même veine, il les appelle à faire en sorte que leur «travail quotidien soit imprégné de ce souci permanent du bien commun où le service à nos concitoyens et leur bien-être priment sur toute autre considération». Et le président de la République d’ajouter dans sa lettre : «Dans le sillage de notre engagement collectif vers un Sénégal uni et prospère, je tiens à souligner l’importance cruciale de la transparence et de l’intégrité dans nos actions et décisions. Notre Administration joue un rôle fondamental dans la concrétisation des aspirations de notre Nation.»

Changement de référentiel des politiques publiques : Le Projet Efface le Pse

Dans cette optique, le chef de l’Etat a tenu à rappeler «les principes directeurs qui doivent guider» leur conduite. Ainsi, il a évoqué la loi 2012-22 du 27 décembre 2021 portant code de transparence dans la gestion des finances publiques qui établit «un cadre légal clair pour l’intégrité des acteurs impliqués dans la gestion des affaires publiques». Selon BDF, ladite loi «souligne l’exigence d’un comportement éthique et déontologique irréprochable pour tous les agents de l’Etat, en insistant sur le fait que la transparence n’est pas une option mais une obligation». Et de poursuivre : «Cette loi en ses points 7.2 et 7.3 rappelle que nous agents publics avons le devoir de veiller scrupuleusement à la bonne gestion des ressources qui nous sont confiées et de signaler toute infraction aux règles ré­gissant les finances publi­ques. Cette démarche n’est pas seulement légale, elle est morale.»

Réformes – Présence du chef de l’État au Csm : Demba Kandji 100 réserves

Dans ce cadre, le Président Faye rappelle dans son document l’importance particulière qu’il a décidé d’accorder «à la protection des lanceurs d’alerte». «Il est essentiel que chacun se sente libre et soutenu de partager en toute sécurité des informations concernant des irrégularités ou des pratiques contraires à l’éthique et à la loi (…) Je vous exhorte à adopter ces principes dans votre travail quotidien en vous rappelant que votre contribution est précieuse pour assurer l’intégrité et la transparence de notre gouvernance», a demandé le chef de l’Etat. En outre, le Président Bassirou Diomaye Faye a appelé les fonctionnaires et agents de l’Administration à renforcer leur «détermination à servir avec honneur et dignité dans le respect des lois qui nous guident et pour le bien-être de tous les Sénégalais».

dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici