Les partenaires de la RCA plaident pour le renforcement des efforts pour la paix et la réconciliation

0
69

A New York, ce 27 septembre 2018, la République centrafricaine (RCA) a pu compter non seulement sur la présence nombreuse des amis et partenaires mais aussi bénéficier de leur soutien unanime, lors de la rencontre de haut niveau qui lui était consacrée. Ouverte par le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, en présence du Président centrafricain, Faustin Archange Touadéra, la rencontre a permis à “tous les partenaires régionaux et globaux de la RCA de passer un message fort et de soutien au pays”, en particulier sur le processus politique en cours, mais aussi sur les réformes comme celle du secteur de sécurité.

S’exprimant devant la presse après ces échanges qui se sont déroulés à huis clos, le Président centrafricain, le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), l’ambassadeur Smail Chergui, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, ont indiqué que les participants avaient été unanimes par rapport à l’initiative de l’UA pour la paix et la sécurité en RCA. “Un appui fort a été donné à l’Initiative soutenue par l’UA et la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) qui fédère toutes les initiatives et qui a le soutien du Gouvernement et du peuple centrafricains”, a résumé le Chef de l’Etat. Pour sa part, le Commissaire paix et sécurité de l’UA a précisé que les efforts entrepris à Khartoutm “sont complémentaires et ne sauraient remplacer l’initiative africaine qui reste la seule qui doit fédérer tous les efforts qui doivent permettre aux groupes armés de signer un accord de paix avec le gouvernement, de remettre leurs armes et de s’intégrer dans l’effort de développement du pays”.

Selon le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, les participants sont “convenus de redonner une impulsion nouvelle et forte aux efforts politiques centrés sur l’initiative de l’UA qui est le moteur et la référence s’agissant des efforts politiques” en RCA. “Les Nations Unies vont doubler d’efforts pour soutenir encore davantage et de manière conjointe cette initiative. La MINUSCA est en train de renforcer ses capacités afin d’être mieux en mesure de soutenir les efforts politiques, les efforts de dialogue conduits par le panel”, a-t-il dit, précisant que les Nations Unies poursuivront leurs efforts dans tous les autres domaines, tels que le règlement des conflits locaux, la protection des populations et leur accès à l’aide humanitaire.

Le Chef de l’Etat centrafricain a salué cette “initiative qui met la lumière sur la situation en République centrafricaine” et remercié les nombreux partenaires qui soutiennent la restructuration des Forces armées centrafricaines mais aussi le Plan national de Relèvement et de Consolidation de la Paix (RCPCA).  A propos de la MINUSCA, il a plaidé pour un renforcement de ses capacités pour aider la RCA à consolider la paix et la réconciliation. L’UA, quant à elle, a rappelé un autre point qui fait unanimité, à savoir la réconciliation et la justice. ”Nous parlons tous le même langage en ce sens que pour les deux organisations – UA et Nations Unies – ainsi que pour le Président Touadera et le gouvernement, l’impunité ne pourrait être tolérée”, a conclu le commissaire paix et sécurité de l’organisation panafricaine.

Minusca

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here