Les mercenaires russes font le ménage en Centrafrique

0
86
25 0

Les mercenaires russes de la société privée de sécurité Wagner ont lancé une vaste opération de ratissage en Centrafrique, après la mort d’un des leurs, tué la semaine dernière, alors qu’il était dans un cortège en provenance du Cameroun. Outre le Russe, le chauffeur d’un camion de marchandises avait aussi péri dans cette attaque menée par des hommes armés.

C’est dans la localité de Besson, au Nord-Est de la Centrafrique que les mercenaires russes de la société privée de sécurité Wagner ont lancé une vaste opération de ratissage, faisant au moins 40 morts et plusieurs blessés. Cette opération intervient après qu’un des leurs a été tué alors qu’il participait à la sécurisation d’un convoi de marchandises en provenance du Cameroun. Un chauffeur centrafricain avait aussi perdu la vie dans cette attaque attribuée à des hommes armés.

« C’est un campement d’éleveurs peulhs que les mercenaires de Wagner ont attaqué, faisant au moins quarante morts et des blessés, dont des femmes, des personnes âgées et des enfants de moins de 5 ans… Plusieurs rescapés de l’attaque ont pu traverser la frontière du Cameroun et rejoindre les villages camerounais, d’autres ont pu se retrancher simplement dans la brousse pour échapper à leurs agresseurs », a indiqué, ce jeudi, le journal local Corbeau News.

Selon Anadolu qui reprend que l’attaque a eu lieu mardi 7 septembre dans l’après-midi, précisément dans le village Nassoya, situé à environ 40 kilomètres de Diba sur l’axe Baboua au Nord-Ouest de la Centrafrique, « les mercenaires russes de la société Wagner ont massacré une quarantaine des Peuls dans les villages de Bouzou, Sanguèrè, Tourwa, Sabewa et Babba, situés proche de la frontière avec le Cameroun ».

Estimant que « le nombre de victimes civiles des hommes de Wagner dépasse celui des rebelles congolais de Bemba en Centrafrique, ou encore celui du capitaine Eugène Ngaïkosset à Paoua, dans le Nord-Ouest, sur une période 9 mois, » la presse centrafricaine dénonce le silence des autorités face aux multiples appels des parents de victimes qui veulent que justice soit faite.

afrik

Lu Pour Vous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here