Les médias israéliens déclarent: le « groupe terroriste lié à l’Iran » démantelé en Afrique centrale

0
351

Un groupe terroriste appelé «Saraya Zahara» en Afrique centrale a été découvert et démantelé, a rapporté i24News. La cellule terroriste présumée a été arrêtée au Tchad.

Israeli Media Claims: 'Iran-linked Terror Group' Dismantled In Central Africa

Cliquez pour voir l’image en taille réelle

Citant des sources anonymes , le point de vente a rapporté que le groupe terroriste présumé était soutenu par l’Iran. La République islamique dépensait «des centaines de milliers de dollars pour empêcher l’avancement diplomatique avec Israël» par les pays d’Afrique centrale.

Selon des sources citées , la division iranienne Al Qods d’élite serait à l’origine du recrutement et de la formation d’hommes âgés de 25 à 35 ans – plusieurs appartenant déjà à un groupe terroriste désigné opérant dans la région autrefois appelée la Séléka – pour commettre des actes terroristes attaques contre les Occidentaux sur le continent.

Ali Parhoon, un officier supérieur d’Al Qods, serait spécialisé dans la direction de cellules basées en Afrique.

«[Le chef de la milice de la Séléka, Michel Djotodia] a reçu 150 000 dollars, les Iraniens ont parlé à Michel de… créer une armée pour lutter contre les Occidentaux en Afrique», a déclaré Ismail Mohamad Djida, commandant par intérim de la cellule, après son arrestation. par i24News.

Les informations d’I24News suggèrent que l’ancien dirigeant de la milice de la Séléka, Michel Djotodia, était de l’Iran «pour le recrutement terroriste dans le but de déstabiliser tout pays ayant des relations diplomatiques existantes ou en plein essor avec l’État juif».

Cela serait dû à la campagne active menée par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour «construire ou renouveler» ses relations avec les pays africains. En particulier ceux qui refusent de reconnaître la souveraineté d’Israël ou qui ont pris leurs distances en raison de son traitement des Palestiniens.

Les sources israéliennes n’ont fourni aucune preuve concluante que l’Iran avait effectivement participé à de tels efforts en Afrique centrale. Mais après tout, Israël et les États-Unis accusent simultanément l’Iran de parrainer le terrorisme à l’échelle mondiale. L’allié de l’Iran, la Russie, est également continuellement accusé d’étendre son influence en Afrique centrale avec divers outils. Il est donc naturel que l’Iran souhaite également participer.

Il ne vaut également rien de ce que le rapport fasse surface peu après que les États-Unis aient désigné le Corps des gardes de la révolution islamique comme une organisation terroriste et intensifié leurs efforts dans le cadre de leur politique de «pression maximale» contre l’Iran.

Auparavant, le 15 avril, Al Jazeera avait également annoncé que ses correspondants avaient été autorisés à se rendre dans un centre de formation militaire russe en République centrafricaine.

Le rapport concluait que malgré les accusations portées par Washington et les accusations du MSM, tout était en ordre. Toutes les relations étaient formalisées et rien, sauf une formation, ne participait au camp.

Valery Zakharov, conseiller du président de la RCA et ancien responsable des services de renseignement russes, a donné à Al Jazeera accès à la base d’entraînement militaire. Il a également ouvertement décrit les objectifs et le programme de sa présence dans le pays.

«Mon travail consiste à traiter avec la sécurité nationale. J’aide à rétablir l’armée, la police et toutes sortes de questions concernant la sécurité nationale», a déclaré Zakharov. «Les Russes sont venus ici pour apporter la paix. L’armement des troupes gouvernementales est l’une des tâches pour qu’à l’avenir, ces soldats puissent occuper les frontières, que la paix soit finalement instaurée ici et que la police s’occupe de la sécurité intérieure. « 

Il y a eu également un entretien avec un « chef de l’opposition » qui a accusé la Russie de vouloir simplement voler l’or de la RCA. Il était entouré d’enfants soldats tout en parlant.

Et c’est sans aucun doute que la Russie a son propre agenda, et si l’Iran, s’il est présent dans la région, a le sien. Mais il est également probable que ce ne soit pas aussi «sinistre» ou évident que les HSH aiment le décrire.

PLUS SUR LE SUJET:

https://southfront.org/israeli-media-claims-iran-linked-terror-group.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here