Le président Touadéra avait caché ses « bodyguards russes » du Groupe Wagner lors de la visite du président Kagamé

0
1466

Bangui | République centrafricaine| CNC – après la polémique  sur le préparatifs qui entoure sa visite à Bangui, c’est le tour du service de sécurité présidentielle de faire face à une nouvelle vague de critique concernant la mise au placard des mercenaires russes lors du séjour du président rwandais Paul Kagamé à Bangui. Que s’est-il passé ?

 

Si la présidence de la République centrafricaine s’est réjouie de la nouvelle coopération diplomatique, militaire et économique entre la République centrafricaine et le Rwanda après le passage de son Président sur le sol centrafricain le 15 octobre dernier, du côté rwandais, la méfiance est de mise surtout que le mathématicien de Boy-Rabe Faustin Archange TOUADERA est malheureusement connu sur le plan international comme un véritable roublard.

Rappelez-vous, il y’a quelques mois, le président centrafricain Faustin Archange TOUADERA, après l’arrivée des mercenaires russes sur le sol centrafricain, avait relégué au second plan les soldats rwandais de la Minusca détachés au service de la sécurité présidentielle. Motif évoqué à l’époque, selon les indiscrétions de la présidence de la République, les soldats rwandais pourraient faire le jeu des puissances étrangères visant à assassiner le chef de l’État. Une disposition d’esprit qui avait créé une brouille diplomatique entre la Centrafrique et le Rwanda durant plusieurs mois. Mais avec la dernière visite du travail de Paul Kagamé en Centrafrique le 15 octobre dernier, les choses semblent rentrer dans l’ordre, d’après certains proches de Touadera.

Or, pour séduire son homologue rwandais à Bangui, la présidence de la République avait pris le soin d’écarter, voir cacher méthodiquement tous les mercenaires russes au passage de la délégation rwandaise dans la capitale centrafricaine. Certains ont même dit que les mercenaires russes auraient été placardés dans un coin au fin fond du quartier Boy-Rabe en attendant le départ de Kagamé de la RCA. Finalement, les Centrafricains se demandent pour quelle raison le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA cache-t-il les mercenaires russes  pour ne laisser que les soldats rwandais de la garde présidentielle visibles lors de la visite de Kagamé à Bangui. Cache-t-il quelque chose à son homologue rwandais ? En tout cas Bangui continue de jazzer au rythme de la mise au placard des mercenaires russes au fond du quartier Boy-Rabe.

Pour l’heure, la présidence n’a pas encore répondu à cette nouvelle polémique qui entoure la visite de Kagamé à Bangui.

 

Copyright2019CNC.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here