LE PLAN MACHIAVELIQUE DE POUTINE QUI SERA FATAL A TOUADERA ET A SES AMBITIONS DEMESUREES

0
146
LE PLAN MACHIAVELIQUE DE POUTINE QUI SERA FATAL A TOUADERA ET A SES AMBITIONS DEMESUREES
1. Sans aller dans la profondeur des détails, tout le monde reconnaît aujourd’hui que la Russie, à bout de souffle économiquement et sanctionnée de toute part, lorgne désormais sur l’Afrique pour sauver sa peau et son prestige remontant à une antiquité oubliée. Pour ce faire, le Président de la Fédération de Russie, Vladimir POUTINE, a misé sur deux hommes de main : (pour les contacts officiels) Mikhaïl BOGDANOV, Vice-Ministre des Affaires étrangères, envoyé spécial du président russe pour le Moyen-Orient et l’Afrique et (pour les contacts officieux) Evgueni PRIGOJINE, patron entre autres sociétés sulfureuses de la Société Militaire Privée (SMP) Wagner.
2. Pour le chercheur de l’IFRI, Arnaud KALIKA, nous sommes bel et bien « entrés dans une phase où l’Afrique est devenue une priorité russe. La stratégie est de travailler dans des zones « molles », où les Occidentaux ne sont pas présents ». Sergey Sukhanki, professeur à la Jamestown Foundation (Washington DC) et expert associé à l’International Center for Policy Studies (ICPS) poursuit en précisant que « les agissements de la Russie en général et celles de ses SMP en particulier en Afrique subsaharienne POURRAIENT ENTRAINER DE GRAVES DOMMAGES COLLATERAUX. L’affaiblissement progressif des acteurs européens et des États-Unis, les actions de la Russie visant à marginaliser les pays occidentaux, y compris la France, ouvrent la voie à une plus grande emprise de pays tiers sur la région ».
3. Le plan d’attaque de POUTINE est clair : mettre le paquet sur l’Afrique centrale (zone molle) pour, par la suite, étendre ses tentacules dans le reste du continent. Et pour ce faire le pivot de cette stratégie poutinienne en Afrique centrale n’est autre que la République Centrafricaine avec TOUADERA à sa tête. A telle enseigne que le député russe Viatcheslav TETEKINE, membre de la commission défense de la Douma, puisse dire sans ambages que « la Russie a, de facto, exclu la France du jeu centrafricain […]. Désormais, ce sont la Russie et la Chine qui jouent les premiers rôles ».
4. Le programme de conquête étant de redéfinir les cartes géopolitiques dans la zone CEMAC en s’appuyant sur TOUADERA pour déstabiliser les autres pays. Une fois ce programme réalisé, TOUADERA balaierait les SASSOU, DEBY, BIYA et autres OBIANG et deviendrait de facto le nouveau maître de l’Afrique centrale redessinée géopolitiquement par POUTINE.
5. Sauf que ce plan n’est pas du tout du goût des baobabs de la sous-région que sont les Présidents SASSOU, DEBY, BIYA et OBIANG qui ne sont pas prêts d’accepter de se faire évincer par l’Ours de Sibérie et son partenaire le Roublard du Palais de la Renaissance.
Et si on rajoute à cela le fait que dans les milieux anti-Kagamé en RDC il se dit que l’homme fort de Kigali aurait pour projet de mettre à nouveau la main sur les richesses minières à l’Est de la RDC en s’appuyant sur ses nombreuses troupes en RCA qui seraient utilisées pour attaquer le nord du pays sous le prétexte de chasser des rebelles centrafricains ayant fui en territoire congolais.
6. On comprend pourquoi nos voisins du sud soient si perplexes face au pouvoir de Bangui. Ils soupçonnent un deal gagnant-gagnant entre TOUADERA et KAGAME du genre « tu me débarrasses de la CPC et en retour je te permets d’utiliser la RCA comme base-arrière pour attaquer la RDC ».
7. C’est donc la colère dans les grandes capitales de la sous-région : Brazzaville, Ndjaména, Yaoundé, Malabo, Kinshasa et même à Juba où on accuse Bangui de faire appel à des rebelles sud-soudanais pour sous-traiter les attaques contre l’UPC à l’Est de la RCA. En voulant se faire adouber comme l’Emir en Afrique Centrale de l’Empire Colonial Russe d’Afrique, TOUADERA s’est mis à dos tous ses pairs qui désormais restent sourds à sa détresse et à ses appels au secours.
Fari Tahéruka SHABAZZ

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here