Le Niger suspend « toute forme de coopération » avec l’OIF et accuse la France

0
269

Espace Francophone : Le Niger suspend « toute forme de coopération » avec l’OIF et accuse la France

Publié le mardi 26 décembre 2023 à 15h07min

Dans un communiqué lu à la télévision publique nigérienne le 24 décembre 2023, le porte-parole du gouvernement, le colonel-major Abdourahamane Amadou Djibo, a annoncé que le Niger suspend « toute forme de coopération » avec l’Organisation internationale de francophonie (OIF). Cette décision des autorités nigériennes fait suite aux conclusions de la session extraordinaire du conseil permanent de l’OIF qui a lieu le 19 décembre 2023 à l’issue de laquelle le Niger a été suspendu de toutes les instances de l’institution.

Pour le Niger, cette décision répond aux désidératas d’une puissance étrangère, la France, en l’occurrence.

« La décision de suspendre la République du Niger de l’organisation, ainsi que de la coopération multilatérale répond, nous le savons, au diktat et aux intérêts de la France dont aucun représentant ne faisait partie des pères fondateurs de l’organisation », a-t-il déclaré. Pour cette suspension, ajoute-t-il, l’organisation se décrédibilise et ne fait que confirmer que la Francophonie a toujours été utilisée par la France comme un instrument pour défendre les intérêts français.

Selon le porte-parole du gouvernement nigérien, la structure en tête de la Francophonie, notamment, l’agence de coopération culturelle et technique, est née sur le sol nigérien en 1970 sous l’impulsion du Nigérien Hamani Diori, du Sénégalais Léopold Sédar Senghor, du Tunisien, Habib Bourguiba et du prince Norodom Sihanouk du Cambodge. Dans le communiqué, le Niger s’étonne de voir la main de la France dans les affaires de cette organisation alors qu’aucun français ne faisait partie des pères fondateurs. A cet effet, nul doute encore que l’OIF est un instrument utilisé par la France pour défendre ses intérêts, faire avancer ses pions en Afrique, cingle le Niger.

« L’OIF est devenue une coquille vide et n’est que l’ombre d’elle-même » fustige le gouvernement nigérien qui appelle les peuples africains à une « décolonisation de l’esprit et à la promotion de leurs propres langues nationales conformément aux idéaux des pères fondateurs du panafricanisme ».

Lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici