LE FOU DU ROI

0
981

LE FOU DU ROI

Un roi qui n’a pas son fou, est un roi qui se ferme à la critique constructive. Mais le fou du roi n’est pas un fou. Il est celui-là qui peut dire au roi les choses telles qu’elles, tout en le respectant, mais en étant sincère et véridique. Il ne le caresse pas dans le sens du poil et ne cherche pas à être aimé en fonction de ce qu’il dit ou ne dit pas.

En réalité, tout roi, disons également tout Manager, tout gouverneur, doit pouvoir organiser son entourage de telle sorte qu’il puisse y avoir des personnes qui n’ont pas besoin de lui parler avec filtre. Il ne s’agit pas de tomber dans une camaraderie, mais d’établir des rapports vrais et sincères qui feront que le dirigeant ne prendra pas ombrage selon ce que lui dira son fou.

C’est normal qu’au regard de la fonction et du rang qu’occupe le Gouverneur, le Manager, qu’il ne soit permis à n’importe qui de lui parler n’importe comment. C’est le respect de la fonction et de la personne. Cependant, le dirigeant, instruit dans l’art de gouverner à la sauce Agama, doit disposer, dans son entourage, de quelques personnes qui peuvent s’affranchir de cette contrainte. En le faisant, il demeure accessible et au fait des réalités de terrain. Il aura toujours les meilleures informations et saura en faire bon usage pour mieux gouverner.

Le fou du roi peut être dans le palais ou en dehors. S’il n’est pas dans le palais, il y vient souvent en visiteur du soir. Le visiteur du soir est celui-là qui, à l’abri des regards passent des temps privilégiés avec le roi. Normalement, son rôle est d’aider le roi dans la compréhension de certains faits, de l’enrichir de son savoir et de ses analyses. Le visiteur du soir ne doit pas se contenter d’augmenter sa zone d’influence. Mais, il peut également ne pas se rendre physiquement dans le palais, mais gérer de la même manière et à distance, ses relations avec le roi.

Le roi Koutiba s’en étant retourné chez lui, n’attendit pas longtemps pour mettre en application les conseils de l’oncle Tchakouna qui offrit au roi quelques petits conseils que l’on nomma : les leçons du soir de l’oncle Tchakouna.

Extrait de l’ouvrage – Agama, l’art de gouverner

L’ouvrage est accessible ici : https://agamalartdegouverner.com/commander-louvrage/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici