LE DÉNOUEMENT DE LA CRISE CENTRAFRICAINE

0
135
LE DÉNOUEMENT DE LA CRISE CENTRAFRICAINE
1. Je discutais avec des amis de Bimbo sur l’atmosphère politique actuelle. Certains se demandaient même s’il valait la peine de faire des réserves alimentaires. Est-ce que tout ceci ne serait pas qu’exagération de non-patriotes qui verraient le mal partout, se demandent-ils?
2. Pour ma part, je préfère mettre en avant le principe de précaution qui commande la prudence. Un homme averti en vaut deux. D’autant plus que des éléments factuels plaident en faveur d’une déflagration sécuritaire.
3. Quand j’ai appris la nouvelle du déplacement du Chef de l’État, Faustin Archange TOUADÉRA, en Guinée-Équatoriale et au Tchad, en survolant le Cameroun, j’ai eu la CONFIRMATION que le Président de la République est fait comme un rat. Après les campagnes de haine et dénigrements orchestrées par les hommes de paille de TOUADÉRA contre S.E.M. le Maréchal Idriss DEBY et la tentative de coup d’État fomenté contre S.E.M Théodore OBIANG impliquant le plus proche collaborateur de l’homme fort de Boy-Rabe Dénassé, si ce dernier en est réduit après cela à les supplier d’éteindre le feu que lui même allumé à Bangui c’est qu’il est complètement foutu.
4. Je n’avais aucun doute quant à l’échec de cette mission, d’autant plus que celui qui aurait d’abord mérité de recevoir cette visite est le Président en exercice de la conférence des Chefs d’État de la CEEAC et Médiateur International de la crise centrafricaine, S.E.M. Denis SASSOU-NGUESSO. Encore une gaffe diplomatique de plus, de trop même.
5. La réponse de la CEEAC n’a pas tardé avec le communiqué de presse du Groupe des Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques Africains accrédités en RCA qui menace et tance sévèrement, mais de façon diplomatique, le locataire du Palais de la Renaissance. En lui demandant d’arrêter ces opérations de provocations et lui rappelant que désormais son avenir politique à la tête de l’État n’est plus entre ses mains mais celles de la CEEAC.
6. Un communiqué de presse qui nous fait comprendre que le G5, la Russie et la communauté internationale en générale s’alignent sans sourciller sur cette nouvelle feuille de route tracée par la CEEAC qui définitivement a pris le leadership des opérations.
7. Dans le même temps, l’homme fort du KNK annonce avec une assurance déconcertante son retour ce week-end à Bangui. Ce qui veut dire qu’au niveau des amateurs des services de renseignement et de sécurité du régime autocratique de Bangui c’est l’état d’alerte. La paranoïa règne dans l’Etat-Major de la Touadérade. On sait avec quelle efficacité ils ont réussi à empêcher le général BOZIZÉ de se rendre dans la Nana-Gribizi et l’Ouham ou même de rentrer au pays après sept ans d’exil. On arrive difficilement à croire que ce qu’ils n’ont pu faire en plein midi, ils puissent le faire à minuit.
8. Dans son habitude, quand le Chef de l’État veut organiser une opération militaire de répression contre un opposant, il prétexte un voyage à l’étranger ou dans l’arrière-pays. Là, il n’est pas sur le territoire national. Mais vu la situation actuelle, le Président de République Faustin Archange TOUADÉRA perdrait le contrôle des évènements en restant loin de Bangui.
9. Mais une question qu’on pourrait se poser, c’est : « peut-il matériellement revenir à temps à Bangui »?
Et si le jet privé qui le transporte tombe étrangement en panne ce week-end ? Où s’il ce dernier devait faire escale ailleurs avant de revenir sur Bangui ? Où si pour d’autres raisons cet aéronef était immobilisé à l’étranger ? Maitrise-t-il ces paramètres ?
10. Les dés sont jetés. On coupe notre souffle pour voir comment les choses vont se dégoupiller ce week-end. En tous cas, les grandes ONG internationales ont fait le nécessaire pour évacuer ou sécuriser leurs expatriés. L’état des flux bancaires les lundi, mardi et mercredi et l’attitude du premier cercle de la Touadérade nous donnerons une indication sur le timing du dénouement.
11. Bon weekend
NOTA BENE: Si d’aventure le Chef de l’État Faustin Archange TOUADÉRA parvient à rentrer avant la fin de week-end, guettez les comportements des gens de la mangeoire après qu’il les aura débriefés sur l’échec de sa mission dans la sous-région.
Fari Tahéruka SHABAZZ

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here