L’Assemblée générale adopte une résolution exigeant le retrait des forces russes de l’Ukraine

0
395

Photo ONU/Evan Schneider
Session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies sur l’Ukraine.

2 mars 2022

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté mercredi une résolution déplorant dans les termes les plus énergiques « l’agression » commise par la Russie contre l’Ukraine et exigeant que la Russie retire immédiatement ses forces militaires du territoire ukrainien.

Le texte a été adopté par 141 votes pour, 5 votes contre (Russie, Bélarus, Erythrée, Corée du Nord et Syrie) et 35 abstentions. La résolution, qui était coparrainée par 96 Etats membres, nécessitait une majorité des deux tiers pour être adoptée. Elle n’est pas contraignante.

Ce vote intervient quelques jours après que la Russie a opposé son veto à un projet de résolution du Conseil de sécurité qui déplorait également l’agression de l’Ukraine par la Russie.

Il n’y a pas de droit de veto à l’Assemblée générale des Nations Unies, qui réunit 193 Etats membres.

La résolution adoptée par l’Assemblée générale « réaffirme son engagement envers la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale de l’Ukraine à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues, s’étendant à ses eaux territoriales ».

Elle « déplore dans les termes les plus énergiques l’agression commise par la Fédération de Russie contre l’Ukraine en violation du paragraphe 4 de l’Article 2 de la Charte » des Nations Unies et « exige que la Fédération de Russie cesse immédiatement d’employer la force contre l’Ukraine et s’abstienne de tout nouveau recours illicite à la menace ou à l’emploi de la force contre tout État Membre ».

L’Assemblée générale « exige également que la Fédération de Russie retire immédiatement, complètement et sans condition toutes ses forces militaires du territoire ukrainien à l’intérieur des frontières internationalement reconnues du pays ».

Une fillette de sept ans assise sur un lit dans un abri anti-aérien à Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine.
© UNICEF/Kostiantyn Golinchenko
Une fillette de sept ans assise sur un lit dans un abri anti-aérien à Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine.

« Le monde veut mettre fin aux terribles souffrances humaines en Ukraine »

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a réagi immédiatement à l’adoption de cette résolution.

« L’Assemblée générale s’est prononcée. En tant que Secrétaire général, il est de mon devoir de m’en tenir à cette résolution et de me laisser guider par son appel. Le message de l’Assemblée générale est fort et clair : Mettez fin aux hostilités en Ukraine — maintenant. Faites taire les armes – maintenant. Ouvrez la porte au dialogue et à la diplomatie — maintenant », a dit le chef de l’ONU lors d’un point de presse.

« L’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Ukraine doivent être respectées conformément à la Charte des Nations Unies. Nous n’avons pas un instant à perdre. Les effets brutaux du conflit sont évidents. Mais aussi mauvaise que soit la situation pour les Ukrainiens en ce moment, elle menace de s’aggraver », a-t-il dit.

Les Ukrainiens ont désespérément besoin de paix. Et les gens du monde entier l’exigent – António Guterres

Selon le Secrétaire général, la résolution d’aujourd’hui « reflète une vérité centrale » : « Le monde veut mettre fin aux terribles souffrances humaines en Ukraine ».

« Cette même vérité était claire dans la mobilisation rapide de fonds pour nos opérations humanitaires vitales en Ukraine et dans les pays voisins. Notre appel éclair mondial a été accueilli avec une générosité record. Je suis profondément reconnaissant aux donateurs pour leur soutien », a-t-il ajouté.

Les bailleurs de fonds ont répondu mardi à l’appel de fonds éclair lancé par les Nations Unies et ses organisations partenaires en promettant 1,5 milliard de dollars pour venir en aide à des millions de personnes en Ukraine, mais aussi aux réfugiés dans les pays voisins.

M. Guterres a déclaré qu’il continuerait à l’avenir à faire tout ce qui est en son pouvoir « pour contribuer à une cessation immédiate des hostilités et à des négociations urgentes pour la paix ».

« Les Ukrainiens ont désespérément besoin de paix. Et les gens du monde entier l’exigent », a-t-il conclu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here