La Représentante spéciale de l’ONU et les autorités angolaises échangent sur le processus politique et de paix en Centrafrique

0
304
4 mai 2022

La Représentante spéciale de l’ONU et les autorités angolaises échangent sur le processus politique et de paix en Centrafrique

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en République centrafricaine, Valentine Rugwabiza, s’est rendue du 1er au 3 mai à Luanda, dans le cadre des concertations entre l’ONU et les Etats et organisations de la région pour la consolidation de la paix et la sécurité en RCA. Au cours de la mission, elle a été reçue par le Président angolais João Manuel Gonçalves Lourenço, Président en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) et a eu des entretiens avec le ministre des Relations extérieures angolais.

La Représentante spéciale s’est dit « très reconnaissante » au Président Lourenço pour la rencontre « et les discussions fructueuses sur le processus de paix en RCA », a indiqué mercredi le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, durant la conférence de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole, la Représentante spéciale a également réitéré « l’engagement de la MINUSCA et des Nations Unies de continuer de soutenir les efforts régionaux au processus de paix en RCA ».

A l’initiative du Président angolais, Luanda a accueilli trois mini-sommets sur la situation politique et sécuritaire en RCA en janvier, avril et septembre 2021. Lors de ce dernier mini-sommet, les Chefs d’État et de Gouvernement de la CIRGL ont adopté une Feuille de route conjointe pour la paix en RCA.

Le mandat de la MINUSCA prévoit de fournir une expertise technique aux autorités centrafricaines, en dialoguant avec les pays voisins, la Communauté économique des États de l’Afrique centrale, la CIRGL et l’Union africaine, agissant en consultation et en coordination avec le Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale, afin de trouver des solutions aux problématiques d’intérêt commun et bilatéral et de les encourager à continuer d’apporter un appui sans réserve et sans faille à l’Accord politique.

Par ailleurs, le porte-parole de la mission est revenu sur le message du Secrétaire général des Nations Unies aux journalistes à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, célébrée le 3 mai. Au nom de la MINUSCA, il a également salué les journalistes centrafricains et la collaboration entre la Mission et la presse nationale.

Concernant la mise en œuvre du mandat, le porte-parole a indiqué que la MINUSCA apporte son soutien à l’organisation et au déroulement de la première session criminelle de la Cour d’appel de Bangui, qui se tient du 29 avril au 31 mai, à travers des appuis-conseils aux autorités judiciaires, la sécurisation des audiences de la Cour, de même que l’extraction, l’escorte des accusés des prisons à la Cour et leur réintégration.

De son côté, le porte-parole de la Force de la MINUSCA, le lieutenant-colonel Abdoul Aziz Ouédraogo, a annoncé que l’opération conjointe de domination de zone, initiée dans l’ouest par la Force le 1er mars, a pris fin le 20 avril et mobilisé 526 casques bleus, 113 véhicules et 2 hélicoptères armés. « Le bilan de cette opération fait état de 445 patrouilles robustes et 45 missions aériennes d’appui et de reconnaissance et 175 activités de soutiens aux populations », a dit le porte-parole, tout en indiquant que « toutes ces actions ont permis de pacifier la zone de l’ouest qui étaient en proie à une augmentation des activités des groupes armés et d’obtenir des résultats ».

Parmi les résultats, le lieutenant-colonel Abdoul Aziz Ouédraogo cite entre autres « la réduction de la liberté de manœuvre des éléments armés et de la menace des engins explosifs improvisés avec plus de 146 km de routes dépolluées, ainsi que le renforcement de la protection des civils et de leur liberté de mouvement ».

Pour sa part, le porte-parole de la composante Police de la MINUSCA, le commissaire Serge Ntolo Minko, a fait savoir que le 29 avril, les UNPOL ont procédé à la remise officielle aux autorités centrafricaines des sanitaires construits et réhabilités de l’Ecole Nationale de Police pour un coût de 75.004.813 FCFA, annonçant que « dans le but d’aider à améliorer les conditions de vie des pensionnaires de cette école, la Police de la MINUSCA va aussi appuyer l’extension des dortoirs et la construction de la clôture d’enseigne pour la sécurisation de l’école ». 

De même, le porte-parole de la Police a annoncé le lancement cette semaine de deux activités de renforcement des capacités des forces de sécurité intérieure centrafricaines à Bangui et à Kaga-Bandoro (centre-nord). Dans chacune de ces villes, 30 participants prendront part à ces formations, organisées par UNPOL. 

Minusca

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here