La présidente de la cour constitutionnelle Danièle Darlan, responsable du chaos actuel en Centrafrique

0
414

1. Personne ne me fera croire que cette femme, le Pr Danièle DARLAN, n’est pas responsable de la dérive dictatoriale de TOUADÉRA.

2. En sa qualité de Présidente de la Cour Constitutionnelle, la gardienne en chef de la Loi Fondamentale, elle aurait dû dire non aux violations systémiques et répétées de la Constitution, ainsi qu’aux dérives du locataires du Palais de la Renaissance.

3. Au contraire c’est elle qui a ouvert la voie au koufoufarisme en retoquant le Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale notamment sur la question des députés transhumants. Si elles n’avaient pas levé ce verrou TOUADÉRA, qui n’avait aucun député en accédant à la magistrature suprême, n’aurait pas pu acheter le maximum de députés.

4. Cette décision historique devra hanter à jamais la Pr Danièle DARLAN. Car c’est à cause d’elle que nous avons non seulement l’assemblée nationale la plus corrompue au monde, mais aussi la législature la plus nulle de toute l’histoire de la RCA.

5. Le Bozoumgate avec ses scandales financiers impliquant ses députés dont l’Honorable Jean-Michel MANDAMBA, renvoyé devant la HAUTE COUR DE JUSTICE, des ministres et des hauts fonctionnaires a causé un désastre sanitaire, une catastrophe écologique et un discrédit politique complet. Des Centrafricains sont empoisonnés, intoxiqués et vont mourir d’empoisonnement à l’arsenic et au mercure à cause d’elle, à cause du Pr Danièle DARLAN.

6. La décision d’interpréter l’article 60 de la Constitution en faveur de la position de la mafia du Palais de la Renaissance a ouvert la boîte de Pandore dans le pillage de nous ressources minières, comme jamais. Plus de 250 permis ont été accordés anarchiquement à tous les groupes mafieux et terroristes possibles sans contrôle de l’assemblée nationale à cause de cette interprétation de la Cour Constitutionnelle.

7. Les actes réglementaires ayant suivis l’accord de Khartoum nommant des étrangers, des seigneurs de guerre, des mercenaires dans le gouvernement et dans les plus hautes hiérarchies politiques, administratives et militaires sont le résultat de la lâcheté de la Cour Constitutionnelle, présidée par la Pr Danièle DARLAN, qui fait le jeu de TOUADÉRA et des groupes armés étrangers et terroristes. Une Cour Constitutionnelle et sa présidente, sans courage, qui n’ont pas voulu prendre leur responsabilité en disant non au Chef de l’État et ses élucubrations anticonstitutionnelles de Khartoum. Le résultat est là, nous avons des étrangers et mercenaires dans les plus hautes sphères de l’Etat en parfaite violation de la Constitution du 30 Mars 2016 et cela sans cela n’émeuve le moindre du monde la Pr Danièle DARLAN qui ne s’exprime sur rien, muette comme une carpe.

8. Elle porte une lourde responsabilité sur les milliers de morts qui ont suivi l’accord de Khartoum qui semble ne pas la déranger.

9. Déjà que sa présence en novembre 2018 lors de l’assemblée constitutive du MCU était une honte sans nom, je crois qu’un an après les choses sont pires.

10. Et il apparaît évident que la Cour Constitutionnelle roule pour le pouvoir MCU, est soumis au pouvoir du MCU, donc pouvoir de la corruption et de la dictature. Ce qui signifie que nous allons nous préparer à mourir en masse, car c’est maintenant acquis que la fraude électorale qui se prépare et qui va embraser, voire faire disparaître définitivement la RCA de la carte du monde, sera VALIDÉE à n’en pas douter par la Cour Constitutionnelle du Pr Danièle DARLAN.

11. La dernière décision du Pr Danièle DARLAN et ses collègues de la Cour Constitutionnelle donnant un cachet de constitutionnalité à l’Arrêté inique du Premier Ministre jouisseur Firmin NGRÉBADA instituant un soit disant Comité Stratégique de Suivi du Processus Électoral qui caporalise l’ANE suffit à démontrer que la Cour Constitutionnelle a choisi de cautionner, d’encourager et de soutenir la préparation du hold-up électoral à venir.

12. Conclusion, je n’accorde plus une espèce de crédit ou de respect à cette femme qui fut pour nous tous un symbole [ce temps là bien loin derrière nous]. Et Deuxièmement la Transition à venir aura intérêt à balayer cette source de destruction de la démocratie centrafricaine qu’est cette maudite Cour Constitutionnelle.

Fari Tahéruka SHABAZZ

[https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=621343818611953&id=100022090213160]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here