La politique de la France à l’égard de l’Afrique au Quai d’Orsay

0
78

La politique de la France à l’égard de l’Afrique au Quai d’Orsay

Différentes directions du Quai d’Orsay sont mobilisées pour le déploiement de la
politique française en Afrique :
– la direction de l’Afrique et de l’Océan indien (DAOI) : composé de 51 ETPT, il s’agit
de l’une des cinq « directions géographique » du ministère. Elle est chargée, d’une part,
de la conduite des relations bilatérales entre la France et les États d’Afrique subsaharienne
et suit en ce sens les questions politiques, économiques et sociales de ces pays et, d’autre
part, de la conduite des relations avec les organisations régionales non financières de la
zone. Elle s’appuie sur 42 ambassades qui animent au quotidien les relations
diplomatiques avec leurs pays ou les organisations hôtes et mettent en œuvre les
orientations politiques prises par la France. Sur la base de son expertise géographique,
elle apporte également une vision et des recommandations politiques à la direction
générale de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement
international dans son action ;
– la direction générale de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du
développement international (DGM), quant à elle, définit et met en œuvre l’action de la
France relative aux enjeux globaux, au développement durable, à la coopération
internationale, à la politique d’influence et aux grandes politiques sectorielles.
D’autres services contribuent, dans le champ de leurs compétences, au traitement des
questions africaines au sein du ministère :
– la direction de la communication et de la presse (DCP), qui est chargée notamment de
la définition et de la mise en œuvre de la stratégie de communication du ministère en
Afrique, des relations avec la presse et les journalistes africains, et de veiller à la
cohérence de l’ensemble de l’expression publique des services de l’administration
centrale et des postes diplomatiques et consulaires en Afrique ;
– la direction de l’Union européenne (DUE), qui suit la déclinaison en Afrique des
orientations de la politique étrangère et de sécurité commune de l’Union ;
– la direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD) qui, dans ses activités,
anime la coopération structurelle avec les États africains dans les domaines de la défense
et de la sécurité intérieure et civile. Elle met en œuvre, dans ces domaines, sous la forme
de projets de coopération bilatéraux ou multilatéraux, des actions de formation,
d’expertise et de conseil dont elle assure le pilotage stratégique et la gestion globale ;
– la direction des Nations Unies, des organisations internationales, des droits de l’Homme
et de la francophonie traite, par différents volets, des thématiques africaines : questions
politiques relatives au maintien de la paix et de la sécurité internationales au sein des
enceintes des Nations Unies, affaires humanitaires et francophonie ;
– l’ambassadeur en charge de la diplomatie publique en Afrique et son équipe.

Source : MEAE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici