La Côte d’Ivoire obtient 925 millions $ du FMI sous forme de DTS

0
141

(Agence Ecofin) – Lundi, le FMI a émis 650 milliards $ de DTS pour faciliter la relance économique mondiale post-covid. Suivant sa quote-part, l’Afrique ne percevra normalement que 33 milliards de ces fonds. Dans le classement des plus gros montants versés aux pays africains, la Côte d’Ivoire occupe la 7e place.  

La Côte d’Ivoire bénéficiera d’un financement de 925 millions $ du Fonds monétaire international (FMI). Ce financement s’inscrit dans le cadre des 650 milliards $ de droits de tirage spéciaux (DTS) émis par l’institution de Bretton Woods, le lundi 23 août.

Ce montant correspondant à la quote-part du pays est le plus important perçu par un pays de l’UEMOA devant le Sénégal, le Togo, le Bénin et le Burkina Faso, et le deuxième plus important au sein de la CEDEAO derrière le Nigeria. Au total, Abuja percevra 3,4 milliards $, soit le deuxième montant le plus important en Afrique derrière l’Afrique du Sud.

1 chiffre

Pour rappel, ces financements visent selon le FMI à accroître « les liquidités dans le monde », dans une logique de relance de l’économie mondiale, après l’année 2020 marquée par la pandémie de covid-19 qui a exacerbé les déséquilibres macroéconomiques, et ralenti les avancées sociales, notamment dans les pays en développement. Ces derniers espèrent d’ailleurs pouvoir bénéficier de la solidarité des pays riches qui sont appelés à céder une partie de leurs DTS pour aider les plus pauvres à se relever de la crise.

En fonction de leur quote-part, les pays africains ne devraient percevoir au total que 33 milliards $ des nouveaux DTS émis. Cependant, si la nouvelle stratégie de renonciation volontaire d’une partie des DTS des pays riches est appliquée, ce montant pourrait grimper à près de 100 milliards $.

Rappelons que le DTS est un avoir de réserve international créé en 1969 par le FMI pour compléter les réserves de change officielles de ses pays membres. Sa valeur repose sur un panier de cinq monnaies, à savoir : le dollar US, l’euro, le yuan chinois, le yen japonais et la livre sterling.

Moutiou Adjibi Nourou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here