La Centrafricaine qui a dit non au 3ème mandat de Touadéra

0
221

La Centrafricaine qui a dit non au 3ème mandat de Touadéra

Alors que le monde célèbre, le 8 mai, la Journée internationale des femmes, l’ancienne Présidente de la Cour Constitutionnelle centrafricaine, Danièle Darlan reçoit aujourd’hui le prix international des femmes du courage 2023 (International Women of Courage Awards ou IWOC) à Washington.

Le Prix IWOC récompense les femmes du monde entier qui ont fait preuve d’un courage et d’un leadership exceptionnels au service de la promotion de la paix, de la justice, des droits de l’homme, de l’égalité entre les sexes et de l’autonomisation des femmes – souvent au prix de grands risques et sacrifices personnels.

Mise à la retraite d’office par décret présidentielle « de manière illégale et inconstitutionnelle », selon le barreau de Centrafrique fin Octobre 2022, Danièle Darlan s’était opposée à la volonté du de Faustin-Archange Touadéra de faire modifier la Constitution pour lui permettre de briguer un troisième mandat en 2025.

En flagrant délit anti constitutionnel

Cette décision de briguer un troisième mandat était pourtant en contradiction flagrante avec la constitution du 30 mars 2016 et son serment formulé par le Président Touadéra le 30 mars 2021 (« Moi, Faustin Archange Touadéra, je jure, devant Dieu,  et devant la nation,  d’observer, scrupuleusement la constitution de la République centrafricaine, de (…) ne jamais exercer les pouvoirs qui me sont dévolus par la constitution à des fins personnelles. Ni de réviser le nombre et la durée de mon mandat »). Cette décision de révoquer Danièle Darlan a marqué un tournant dans la vie politique centrafricaine, démontrant aux yeux de tous l’autoritarisme du régime centrafricain et la volonté du pouvoir exécutif d’assujettir le pouvoir judiciaire.

Si l’on compte le nombre d’années à la Primature de République Centrafricaine, le professeur Faustin-Archange Touadéra a pour l’instant cumulé plus de 12 années à la tête de l’Etat Centrafricain se rapprochant ainsi du record de Jean-Bedel Bokassa qui est de 13 années passées au pouvoir. Malgré cette longévité exceptionnelle, le bilan économique et social du Président Touadéra est quasi nul et même Bangui reste encore aujourd’hui l’une des capitales les moins développées du continent…

Mondafrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici