Ippy : Plusieurs morts, des blessés, des maisons incendiées et des boutiques en fumée, des milliers de déplacés…

0
28

Selon des informations dignes de foi en notre possession et émanant de sources indépendantes, faisant suite aux affrontements entre les éléments de la Séléka du FPRC, soutenus par les éleveurs peuhls de l’UPC d’Ali Darass et des Antibalaka qui auraient fait plusieurs pertes en vies humaines,  des centaines de maisons seraient ensuite incendiées, des boutiques et kiosques appartenant aux chrétiens systématiquement pillés et des milliers de personnes obligées de se déplacer.

Deux camps de déplacés auraient immédiatement  vu le jour : il s’agit de l’église catholique et l’hôpital privé de l’église baptiste mid-mission. En sus des cas des morts sus- évoqués, on signalerait  des pertes en vies humaines de part et d’autre parmi les belligérants. Les détonations d’armes auraient cessé mais la situation sécuritaire  serait encore très tendue, selon des informations parvenues  hier  matin à notre rédaction.

Rappelons que ces combats meurtriers se déroulent, au vu et au su du contingent mauritanien de la Minusca, et entre des groupes armés ayant formellement adhéré au programme DDRR et dont les représentants sont nommés dans le gouvernement, à la présidence de la République et à la primature, en flagrante violation des dispositions de l’article 28 de la constitution interdisant leur affectation à des hautes fonctions de l’Etat. Une situation bien embarrassante pour le mathématicien de Boy – Rabé.

Pour l’heure, le gouvernement  de son cher aîné Sarandji reste, comme à son habitude, silencieux sur ces tristes évènements qui prouvent une fois les limites avérées de la fameuse politique de la main tendue aux égorgeurs de la République, aux seigneurs de guerre et à toutes les  bandes armées.

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here