Inondations en Libye : MSF prête à lancer une intervention médicale à Derna

0
75

Inondations en Libye : MSF prête à lancer une intervention médicale à Derna

Manoelle Carton, coordinatrice médicale chez MSF, décrit la situation dans les villes libyennes de Derna et Susah, une semaine après les inondations dévastatrices provoquées par la tempête Daniel.

Quelle est la situation à Derna une semaine après la tempête Daniel ?

Derna est désormais plus calme par rapport à la situation chaotique que nous avons connue il y a quelques jours, après la tempête. Il y a désormais beaucoup moins de voitures et de personnes dans les rues. Peut-être que certains volontaires ont déjà quitté la ville et que des familles ont arrêté leur recherche de survivants.

Quelle est la situation dans les autres villes de la région ?

Au cours du week-end, nous nous sommes rendus à Susah et dans d’autres villes autour de Derna pour évaluer la situation. À Susah, on comptait environ 20 000 habitants avant les inondations.

La ville a également été touchée, moins que Derna, mais les dégâts sont très importants. Du point de vue médical, à Susah comme à Derna, il y a un besoin de soutien médical en termes de santé mentale et aussi de maladies chroniques.

Quelles activités MSF a-t-elle menées jusqu’à présent ?

Lundi 18 septembre, nous nous sommes rendus dans l’un des quartiers de Derna soutenus par le Croissant-Rouge libyen et nous avons effectué quelques consultations médicales. Certains médecins de Tripoli qui étaient venus à Derna pour soutenir le personnel de santé local sont encore présents.

Vue de Derna après les inondations qui ont touché la ville la nuit du 10 au 11 septembre 2023.
 © MSF
Vue de Derna après les inondations qui ont touché la ville la nuit du 10 au 11 septembre 2023. © MSF

Dans un endroit que nous avons visité il y a deux jours, il y avait 44 familles déplacées. Aujourd’hui, il n’y a que 13 familles. Toutes les autres sont parties pour Benghazi. Ceux qui restent ne veulent pas quitter la ville.

Que compte faire MSF ?

Nous finalisons notre évaluation des besoins médicaux et humanitaires et nous préparons à commencer nos opérations. Notre proposition présentée au ministère libyen de la Santé a été approuvée. Maintenant, nous allons commencer les activités dès que possible. Certains membres de l’équipe MSF arriveront à Derna dans les prochaines heures. La ville ayant été divisée en deux par les inondations, nos équipes soutiendront deux centres de soins de santé primaire des deux côtés de Derna, l’un à l’est de la ville, l’autre à l’ouest.

Nous soutiendrons également un autre centre de santé et nous concentrerons sur les maladies chroniques et, bien sûr, sur la santé mentale. Nous gérerons aussi des cliniques mobiles fournissant des soins de santé mentale dans les sites où séjournent les personnes déplacées, et fournirons des services d’eau et d’assainissement. Nos spécialistes de l’eau et de l’assainissement réaliseront également une évaluation complète en collaboration avec d’autres organisations sur le terrain.

MSF

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici