Guinée-Conakry : Les avoirs d’Alpha Condé gelés par la justice

0
34

Guinée-Conakry : Les avoirs d’Alpha Condé gelés par la justice

39 0

Le parquet général près la Cour d’appel de Conakry a annoncé, jeudi, qu’il a instruit le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kaloum à Conakry, « d’engager sans délai, des poursuites judiciaires par la saisine d’une unité de police judiciaire spécialisée en enquêtes financières pour des fins d’enquêtes et de procéder au gel des comptes bancaires » de l’ancien président guinéen, Alpha Condé et 187 autres personnalités de son régime.

La justice guinéenne a aussi instruit le procureur auprès le tribunal de première instance de Kaloum « de procéder sans délai et par voie de réquisitions » adressées à la police frontière, « d’une interdiction de sortie du territoire national à toutes les personnes mises en cause dans la présente procédure et également d’entreprendre des mesures conservatoires sur tous leurs avoirs en République de Guinée ».

D’après la justice guinéenne, cette décision a été prise conformément aux injonctions du ministre de la Justice annonçant des poursuites judiciaires contre Alpha Condé et 187 autres personnalités ayant servi sous son régime.

Ces 188 personnalités sont poursuivies pour des faits présumés de « corruption, enrichissement illicite, blanchiment d’argent, faux et usage de faux en écritures publiques et détournement de deniers publics ».

Pour rappel, c’est le 3 novembre courant que le ministre guinéen de la Justice, Alphonse Charles Wright, a ordonné des poursuites judiciaires contre l’ex-président Alpha Condé et plus de 180 de ses anciens ministres et cadres, pour des faits présumés de corruption.

Outre l’ancien président Alpha Condé, ce sont exactement 187 autres hauts dignitaires de sa présidence, ministres, conseillers, directeurs généraux de sociétés publiques ou députés, qui figurent sur la liste publiée par la justice le 3 novembre courant.

Après avoir renversé Alpha Condé le 5 septembre 2021, la junte au pouvoir a mis en place la Commission des répressions des infractions économiques et financières (CRIEF) pour lutter contre la corruption et les détournements des biens publics en Guinée.

Source : www.netafrique.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here