Gendarmerie : Sauve – qui – peut, débandade et désertion suite à une alerte d’attaque !

0
28

Selon des informations dignes de foi en notre possession au moment où ces lignes sont en train d’être tracées, les éléments de la gendarmerie habitant le camp et en service hier auraient mis leurs familles à l’abri avant la tombée de la nuit, évacué et abandonné les lieux et les services, suite à une alerte d’attaque imminente par une force inconnue.

 A ce jour, cette nouvelle n’est ni confirmée ni infirmée par les hauts responsables de cette noble institution, mais le reporter du journal « Le Démocrate » en circulation dans la zone et les passants ou autres habitués du camp  auraient constaté et révélé que le camp est quasi – silencieux et désert, comme si ses habituels occupants auraient été déportés ailleurs pour une mission bien précise. Interrogé, le seul élément qui se tenait à la guérite une arme à la main de répondre en ces termes : n’es – tu pas au courant de ce qui s’est passé.  Malheureusement cette annonce a rapidement gagné le quartier, créant ainsi la panique dans toute la ville. Et d’en  rajouter de fort belle manière à la nouvelle non élucidée de la disparition de 1.000 armes et d’un probable coup d’état devant être perpétré ce mardi 11 juillet 2017.

Du coup, le centrafricain lambda meurtri et fatigué de courir, de pleurer et d’enterrer ses morts de se demander de s’inquiéter un peu plus de sa situation et de sa protection. Si des gendarmes censés assurer la protection des biens et des personnes devaient prendre leurs jambes à leur cou et déserter leurs lieux de service, à la moindre alerte d’attaque, qu’en serait du sort devant être réservé aux petits gens sans défense ? S’il devait en être ainsi du bois vert, qu’en serait – il du bois sec ?

Et pourtant, le président Touadéra, dans le cadre de la politique de réhabilitation des forces de défense et de sécurité, vient de les doter de tenues, de bottes, de Képis et autres matériels militaires indispensables à l’exercice de leurs nobles missions. C’est vraiment dommage ! C’est donc urgent qu’ il doit commencer réellement à douter de la capacité de ces hommes à mourir pour l’honneur et la patrie !

La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here