Accueil A la Une Gavi accroît son soutien pour arriver à vacciner tous les enfants de...

Gavi accroît son soutien pour arriver à vacciner tous les enfants de la République centrafricaine

0
56
  • Gavi va accroître son soutien financier pour renforcer les systèmes de données, soutenir le personnel de santé et l’engagement au niveau communautaire, et promouvoir l’innovation dans le but d’améliorer les activités de proximité pour pouvoir identifier et atteindre ceux qui ont jusqu’ici été laissés de côté.

  • L’annonce fait suite à des entretiens sur les priorités essentielles qui ont eu lieu avec le gouvernement et les partenaires lors d’une visite de deux jours en République centrafricaine de la Dre Sania Nishtar, Directrice exécutive, entourée des hauts responsables de Gavi.

  • Déclaration de M. Faustin-Archange Touadéra, président de la République centrafricaine : « La meilleure utilisation que l’on puisse faire de nos ressources limitées en matière de santé, c’est la prévention. Et en matière de prévention, le meilleur investissement que l’on puisse faire pour protéger nos enfants, c’est la vaccination. Mon objectif, c’est d’arriver à protéger toute la population contre les maladies meurtrières, même les communautés qui vivent dans les régions les plus difficiles d’accès de notre pays ».

  • Déclaration de M. Pierre Somse, ministre de la Santé : « L’annonce faite ce jour va permettre de consolider le soutien à notre système de santé dans les trois domaines prioritaires qui devraient avoir l’impact le plus important au regard des besoins de notre population ».

  • Déclaration de la Dre Sania Nishtar, Directrice exécutive de Gavi : Gavi a pour mission de veiller à ce que tous les enfants aient accès aux vaccins qui peuvent leur sauver la vie, ou la transformer. Nous apprécions la façon positive et proactive dont la République centrafricaine a accepté les résultats d’une enquête récente, en s’engageant à mettre en place des systèmes de données qui permettront d’augmenter la couverture vaccinale. Ce nouvel investissement témoigne de notre engagement à collaborer à la réalisation de ces objectifs majeurs ».

Genève/Bangui, le 4 avril 2024 – Gavi, l’Alliance du Vaccin a annoncé aujourd’hui qu’elle allait accroître son soutien pour renforcer les systèmes de données, les ressources humaines et l’engagement communautaire en faveur de la vaccination en République centrafricaine (RCA).

Cet engagement fait suite aux échanges qui ont eu lieu entre Son Excellence le Président Faustin-Archange Touadéra, le Premier ministre Félix Moloua, le Dr Pierre Somse, ministre de la Santé et les partenaires de l’Alliance lors d’une visite de deux jours en RCA de la Dre Sania Nishtar, Directrice exécutive de Gavi, dont c’était la première visite dans un pays bénéficiaire de l’aide de Gavi depuis son entrée en fonction à la mi-mars.

« Investir dans la prévention, c’est la meilleure façon d’utiliser nos ressources limitées en matière de santé. Et en matière de prévention, le meilleur investissement que l’on puisse faire pour protéger nos enfants, c’est la vaccination. Mon objectif, c’est d’arriver à protéger toute la population contre les maladies meurtrières, même les communautés qui vivent dans les régions les plus difficiles d’accès de notre pays » a déclaré S.E ; le Président Touadéra.

En concertation avec les représentants des partenaires de l’Alliance en RCA, Gavi et le ministère de la Santé se sont mis d’accord sur la nécessité d’investir dans trois domaines prioritaires pour la vaccination : le recueil et la gestion des données, le personnel de santé et l’engagement au niveau communautaire. La réaffectation des fonds disponibles permettra de disposer de trois millions de dollars supplémentaires pour soutenir ces trois priorités nationales identifiées conjointement à Bangui.

Les discussions ont porté notamment sur les résultats d’une enquête réalisée récemment sur la couverture vaccinale en République centrafricaine et sur la volonté du ministère de la Santé d’utiliser des données tangibles pour renforcer la vaccination de routine. Ces entretiens ont permis de souligner que, pour obtenir des résultats probants, les décisions doivent pouvoir s’appuyer sur des données fiables. C’est particulièrement vrai quand il s’agit d’améliorer l’identification des enfants zéro dose et des enfants sous-vaccinés à travers l’ensemble du pays.

En réponse aux demandes des dirigeants de la RCA – dont celle du Dr Somse, ministre de la Santé – de renforcer cet effort, Gavi va accorder un nouveau financement important pour le Système de gestion d’information sanitaire de district (DHIS2), ce qui aidera le pays à établir une base de données solide pour son travail de vaccination. L’amélioration des données obtenues avec ce système permettra de s’assurer qu’aucun enfant n’est laissé de côté.

« Gavi a pour mission de veiller à ce que tous les enfants aient accès aux vaccins qui peuvent leur sauver la vie, ou la transformer », a déclaré la Dre Sania Nishtar, Directrice exécutive général de Gavi. « Nous apprécions la façon positive et proactive dont la République centrafricaine a accepté les résultats d’une enquête récente, en s’engageant à mettre en place des systèmes de données qui permettront d’augmenter la couverture vaccinale. Ce nouvel investissement témoigne de notre engagement à collaborer à la réalisation de ces objectifs majeurs ».

Gavi et la République centrafricaine collaborent depuis 2002 dans les domaines de la vaccination de routine et de la lutte contre les épidémies, en étroite collaboration avec les partenaires de l’Alliance, notamment l’Organisation mondiale de la Santé et l’UNICEF.

« L’annonce faite ce jour va permettre de consolider le soutien à notre système de santé dans les trois domaines prioritaires qui devraient avoir l’impact le plus important au regard des besoins de notre population », a conclu le Dr Pierre Somse, ministre de la Santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici