Gabon : DGBFIP : Le Directeur général suspendu de ses fonctions

0
104

DGBFIP : Le Directeur général suspendu de ses fonctions

 

Dans une note datée du 17 juin, lundi, le ministre des Comptes publics, Charles M’ba, annonce la suspension de ses fonctions du Directeur général du Budget et des finances publics, Aurélien Marcel Mintsa Mi Nguéma. Dans cette même note, Charles M’ba instruit le Secrétaire général du département ministériel sous sa tutelle de prendre « les dispositions appropriées, en vue de garantir la continuité du service public que les usagers sont en droit d’attendre des services de la DGBFIP », recommande Charles M’ba.    

Si les motifs de cette suspension n’ont pas été évoqués par le ministre, des sources généralement bien informées croient savoir que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est la mauvaise exécution des voiries urbaines de la commune d’Oyem, où une mission d’inspection et de contrôle de haut niveau, conduite par les ministres des comptes publics et son collègue des travaux publics, a séjourné le week-end écoulé.

Les mêmes sources révèlent que le climat devenait de plus en plus délétère entre le DGBFIP suspendu et son ministre qui n’appréciait guère les faits de gestion et les pratiques gouvernance des finances publiques par son collaborateur qui, selon les mêmes confidences, semblait évoluer en électron libre dans l’organigramme du très sensible ministère des comptes publics.

Selon d’autres sources internes à la DGBFIP, sitôt la suspension d’Aurélien Marcel Mi Nguéma annoncée, les éléments de la Garde républicaine auraient posé, ce mardi aux premières heures, des scellées aux cabinets du DG suspendu et celui de son adjoint ; ainsi qu’à la direction des ressources humaines, la direction des systèmes d’information et la direction du suivi et de la régulation de l’exécution budgétaire de la DGBFIP où l’atmosphère est glaciale.

Quelques brèves interpellations y auraient également été faites la veille au soir par les services de renseignement, indique t-on.

Samedi dernier, dans une vidéo très courue sur les réseaux sociaux, et qui lui a valu d’être momentanément interpelé par les services de police compétents, l’ancien animateur télé et activiste, Stempy Love Obame, avait fait état de l’existence d’un ‘’complot’’ visant à ‘’dégommer’’ Aurélien Marcel Mintsa Mi Nguéma de ses fonctions ; avant de se rétracter et de présenter ses excuses publiques.

Ancien magistrat au service financier de la Cour des comptes, le jeune DGBFIP suspendu, 38 ans depuis le mois de janvier dernier, est en poste depuis dix (10) mois. Demi-frère du président de la transition, Brice Clotaire Oligui Nguéma, (côté paternel), Aurélien Marcel Mintsa Mi Nguéma a succédé à ce poste à Fabrice Andjoua Bongo Ondimba, demi-frère du président déchu, Ali Bongo Ondimba.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici