Frédéric Inamo dans la ligne de mire des mercenaires russes du Groupe Wagner

0
153

CENTRAFRIQUE : QUAND LE DG DE DOUANE FREDERIC INAMO ET SON RESEAU MAFIEUX S’EN PRENNENT AUX RUSSES

May 17 2021, 12:49pm

Le cercle présidentiel est un véritable panier à crabes où il ne fait pas bon d’y mettre la main. Certaines personnalités qui se prennent pour des proches du Président de la République ne l’aident vraiment pas dans la gestion de ce régime. Aujourd’hui avec la crise que le pays traverse, l’apport de chaque Centrafricain compte surtout quand il s’agit sauver le peut qui nous reste. L’on sait tous que la Centrafrique est un petit pays qui peut être écrasé en une fraction de seconde par une puissance étrangère si jamais nos partenaires Russes venaient à nous lâcher.

N’eût été l’appui militaire en Centrafrique qui a permis la montée fulgurante de l’armée centrafricaine, on aurait parlé de l’actuel régime au chapitre nécrologique. C’est dire combien les retombées de ce partenariat avec la Russie sont immenses ; un partenariat très bénéfique pour la République centrafricaine.

Aujourd’hui le défi qui s’impose au régime de Touadera est d’ordre économique avec la crise financière qui profile à l’horizon. Les ennemis de la République centrafricaine tapis dans l’ombre ne cessent actuellement de tirer sur les ficelles pour que les aides des partenaires financiers internationaux puissent être suspendues. Cela augure déjà d’un avenir incertain pour la République centrafricaine qui éprouve d’énormes difficultés financières compte de son enclavement.

Dès lors la Centrafrique doit compter sur ses propres efforts pour endiguer cette crise qui couve sous la cendre. C’est donc ce que le régime essaie de faire avec l’appui des partenaires Russes. Si le gouvernement de Touadera a compris l’enjeu de ce défi qui s’impose à lui et se démène comme un beau diable pour trouver des solutions afin d’endiguer cette crise. Ce n’est pas le cas de certains dignitaires à qui l’on a confié certaines responsabilités importantes.

Pour corroborer  nos propres il suffit de se rapprocher des services de la douane. Comme l’on sait tous, la RCA n’a que les recettes fiscalo-douanières comme source de revenu. Malheureusement il y a un réseau mafieux mis en place par certains douaniers véreux qui ne permet pas à l’Etat de recouvrer totalement les recettes douanières. Conscient que ces recettes douanières peuvent aider l’Etat à tenir le coup, les autorités dirigeantes avec l’appui des partenaires russes ont mis en place un mécanisme permettant de sécuriser les recettes douanières au niveau de la frontière de la Centrafrique avec le Cameroun.

Non contents de ce système mis en place par les autorités dirigeantes avec l’appui des Russes, le réseau mafieux des douaniers véreux s’indignent de la présence des Russes qui font un excellent travail pour sécurité les recettes douanières de sorte que  les caisses de l’Etat soient renflouées. D’après les informations de sources crédibles, c’est le Directeur Général de la douane Fréderic Inamo en personne qui aurait mis en place ce réseau mafieux afin de se mettre plein les poches comme font la plupart des fonctionnaires des régies financières.

Cette clique des douaniers qui se sucrent sur le dos de l’Etat manœuvrent en douceur afin d’obtenir le départ des Russes du contrôle pour leur laisser le champ libre. D’après ces mêmes sources, le patron des douaniers qui se targue d’avoir dans sa poche le ministre des finances Henri-Marie à qui il verserait une bagatelle somme de quinze millions par mois sur son compte et aussi le Président de la République à qui il remettrait un pactole de cent millions cash, promet de tout faire pour que son réseau puisse reprendre le contrôle des recettes et continuer à détourner une partie des recettes.

Et pour joindre l’acte à la parole Inamo aurait financé des campagnes médiatiques afin de tirer à boulet rouge sur ces Russes en les accusant de s’immiscer dans tous les domaines de l’administration centrafricaine. Voilà comment certains Centrafricains cherchent eux-mêmes à créer des conditions pour paralyser le pays. D’ailleurs les mauvaises langues n’ont  cessé de décrier la gestion de Inamo qui a cloué les finances du pays depuis qu’il est nommé Directeur Général de cette direction financière stratégique.

L’on lui reprocherait de faire la promotion des certains douaniers doués dans les malversations financières au détriment des cadres compétents de la douane. Ce qui crée une véritable frustration au sein de la douane centrafricaine. Aux dires d’un colonel de la douane qui a requis l’anonymat: «  tant que tu ne graisse pas les pattes de Inamo, tu ne pourras jamais être dans sa bonne grâce ». Cela veut déjà tout dire !

C’est d’ailleurs une habitude pour ces douaniers véreux de confondre les recettes de l’Etat avec leurs propres gains. Durant même la crise suite à l’attaque des rebelles de la CPC, ce réseau mafieux aurait mis un en place un système pour ne pas déclarer  tous les camions en provenance de Douala. Ce réseau s’arrangerait avec les propriétaires de ces véhicules qui sont des Libanais et empocheraient tranquillement ce qu’ils leur versent. Un grand manque à gagner pour l’Etat en ces périodes de tensions de trésorerie. Le Président de la République a intérêt à s’ouvrir les yeux sur certaines directions de l’Etat pour éviter que le pays puisse faire les frais des erreurs du passé.

Affaire à suivre…

Jean Damasène

Source : http://cava-sesavoir.over-blog.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here