États-Unis et Centrafrique discutent-ils du départ des mercenaires russes de Wagner ?

0
138

États-Unis et Centrafrique discutent-ils du départ des mercenaires russes de Wagner ?

Texte par : RFI

C’est une information qui circule ces derniers temps dans des médias internationaux, qui ont eu accès à des documents internes américains.

Selon ces médias, Washington aurait proposé aux autorités centrafricaines de former son armée et d’accroitre son aide humanitaire en échange du renvoi des troupes de Wagner du pays. Washington aurait remis cette proposition – sous forme de mémo – au président Touadéra lors du sommet États-Unis – Afrique en décembre dernier à Washington, selon le journal français Le Monde.

Une information réfutée ces derniers jours. Pour Bangui, il s’agit d’une fausse information. « Les gens parlent beaucoup de ce qu’ils ne savent pas », a réagi la ministre centrafricaine des Affaires étrangères, Sylvie Baïpo-Temon. Elle reconnait cependant qu’il y a des discussions, une relation de coopération établie avec Washington, ajoutant travailler de manière cordiale, et depuis un certain temps, avec les États-Unis où elle s’est d’ailleurs rendue à plusieurs reprises ces derniers mois.

« Je n’ai pas eu de mémo » a réagi de son côté le porte-parole de la présidence, Albert Yaloke Mokpeme, qui y voit une campagne de dénigrement contre la République centrafricaine. Il rappelle que l’ambassadrice américaine à Bangui a elle-même démenti l’information.

Les États-Unis « respectent la souveraineté de la RCA », écrit l’ambassade américaine sur les réseaux sociaux, ajoutant que les rumeurs d’ultimatums et de fermeture de l’ambassade sont fausses.

Information vrai ou fausse, la polémique intervient alors que les États-Unis tentent de juguler la présence croissance du groupe paramilitaire russe sur le continent. Et ont adopté de nouvelles sanctions contre Wagner, notamment le gel des avoirs que le groupe paramilitaire pourrait détenir aux États-Unis.

Laisser un commentaire