Etats – Unis / Centrafrique : la panique s’empare de l’Imposteur de Bangui et ses communicants à l’approche de la fin de l’ultimatum de Joe Biden

0
85

 

PROVOCATION
États Unis / Centrafrique : Que se passe-t-il ?

VIOLATION GRAVE DE LA SOUVERAINETE DU CENTRAFRIQUE PAR LES ETATS-UNIS

Les puissances de l’OTAN continuent leurs politiques de harcèlement militaire et géo-politique des nations africaines qui décident de se libérer des menaces sécuritaires sur leurs territoires avec l’aide de partenaires fiables ne relevant pas de cette alliance occidentale. Ces mouvements de déstabilisation mis en œuvre par les pays occidentaux constituent une violation flagrante des dispositions de la charte des nations unies de 1945 relativement au respect de la souveraineté et a l’égalité des Etats dans la vie internationale.

En effet, de sources sécuritaires proches du pouvoir de Bangui, notre rédaction a été informée que les Etats-Unis ont mené unilatéralement des manœuvres militaires sur le territoire centrafricain courant la semaine du 4 au 9 décembre. Ces actions se sont déroulées sans consulter ni recueillir l’accord des autorités du pays, constituant de facto une menace contre la sécurité des citoyens de ce pays.

Fait plus inquiétant, pendant le déroulement de ces opérations clandestines en sol centrafricain, les services de désinformation du gouvernement Etats-Unien ont fait circuler un faux scoop présenté comme des révélations. L’on a ainsi pu lire chez nos confrères de maliactu.net : « La fuite de la correspondance du conseil de Sécurité des Nations Unies a révélé que les États-Unis envisageaient de fournir à la République centrafricaine « des systèmes de radiocommunication et des systèmes de vision nocturne aérienne destinés à être utilisés par le personnel des États-Unis dans le cadre du programme de sauvetage du personnel du département de la défense des États-Unis (PRESS) pour appuyer les opérations militaires des États-Unis en République Centrafricaine ». Ainsi, on peut conclure que les américains planifient des opérations militaires sur le territoire de la République centrafricaine. »

L’usage de ce leurre communicationnel peut être un indicateur majeur de ce que la première puissance de l’OTAN prépare à Bangui un plus important coup de nature à déstabiliser l’Etat dans son ensemble et à remettre en question les acquis sécuritaires du pays.

Ainsi on peut noter l’augmentation du nombre de vols d’avions de l’US air force au-dessus du territoire de la RCA. Souvent, ces vols commencent et se terminent dans le même pays voisin de la RCA, tandis que les avions volent sur le territoire de la RCA. En transit à travers le territoire de la République Centrafricaine, de tels vols ne peuvent pas être expliqués. Dans ce cas, l’avion C-146 Wolfhound est utilisé. Ce type est exclusivement géré par le département des opérations spéciales des États-Unis (USSOCOM), utilisé pour « le transfert opérationnel de personnel, l’évacuation des blessés et l’exécution de tâches non standard ».

Ces activités hostiles des Etats-Unis interviennent a un moment ou la CIA a transféré de nouveaux effectifs dans son ambassade a Bangui fin Novembre dernier, sous fond de volonté de dissuasion de la coopération stratégique entre le Centrafrique et la Fédération de Russie. Immixtion dans les affaires diplomatiques du pays qui viole vertement et sans vergogne la Charte des Nations Unies qui stipule que : « L’un des principaux buts du Nations Unies, et partant du Conseil de sécurité, consiste à développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect «du principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes» (…) la Charte interdit la menace ou l’emploi de la force contre la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’indépendance politique du tout État. »

Ces manœuvres menaçantes et illégales achèvent de montrer le caractère arbitraire de la politique étrangère étatsunienne, reposant pour l’essentiel sur la violence et l’irrespect du droit international.

Par Aristide AKAKPO ADJOVI

La Voix Diplomatique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici