Ensemble, dans la paix, en avant POUR LA CENTRAFRIQUE !

0
549

Centrafricains, Centrafricaines,
Chers frères et sœurs,

Je suis candidat à l’élection présidentielle du 27 décembre 2020 pour bâtir avec vous une nouvelle Centrafrique. Pendant cinq années, j’ai observé notre pays et écouté
les spasmes souvent inaudibles de notre jeunesse, de nos femmes, de nos aînés, paysans. J’ai écouté vos révoltes silencieuses, souvent mêlées d’impuissance, parfois de
colère, toujours d’amertume et de désespoir face à un pays qui a perdu son âme, s’enfonçant sans cesse dans un cycle meurtrier de déchirures.

J’ai aussi vu l’espoir résilient et lumineux dans le visage de tous ces braves hommes et femmes qui se battent pour leurs familles et leurs communautés envers et contre tout.
J’ai pensé et imaginé les solutions et réponses pour sortir de cette interminable transition.
Et c’est la raison pour laquelle je suis candidat à l’élection présidentielle du 27 décembre prochain. Je suis candidat afin que nous tournions ensemble cette page sombre et honteuse d’un pays qui sans cesse s’enlise. J’insiste sur ce mot, ensemble. Car, mes chers compatriotes, nos maux viennent de ce sens de l’ensemble que nous avons perdu, en retournant les armes les uns contre les autres, en cultivant la jalousie, la haine, en oubliant dans nos moments de faiblesse que nous étions les gardiens de nos frères.

Au fond, nous ne sommes pas chrétiens, animistes, musulmans. Nous sommes tous des enfants de Dieu unis par la terre de nos ancêtres, le destin et le devoir de construire une
société juste, une Nation prospère et un pays respecté. Je suis candidat pour que nous redécouvrions et retrouvions le sens, la valeur de faire ensemble. Faire ensemble Nation.
Faire ensemble frères et sœurs. Faire ensemble citoyens. Faire ensemble Hommes.

Nous sommes le pays de Barthélemy Boganda, la Nation du « ZO KWE ZO ». Nous portons un génie culturel, intellectuel et moral unique. C’est aussi pour cela que nous nous appelons Centrafrique. La Providence nous a placés au centre du Continent comme pour dire qu’aussi petits en territoire que nous sommes, nous avons un devoir de grandeur, d’équilibre et de hauteur.

Le temps est venu de renouer avec ce destin. Le Contrat présidentiel que je vous présente aujourd’hui est un projet réformateur, novateur et transformateur qui justement, nous permettra de renouer avec cet appel. Il puise son inspiration de ce que nous sommes : un peuple digne, travailleur et courageux. Un peuple qui n’abandonne pas.
Il s’inspire de vos idées, solutions, intuitions. Articulé autour de douze chantiers clefs, ce Contrat présidentiel a mobilisé les meilleurs de nos chercheurs, universitaires, experts pour impulser avec rupture et ambition un nouveau souffle au développement de notre pays.

Mes chers compatriotes,
J’ai été le premier Ministre du retour de l’ordre constitutionnel et de la transition démocratique réussi. Je veux être le président du retour à un ordre de progrès, de dignité, d’espoir et de développement inclusif pour tous les Centrafricains. Mon projet est, dans ce sens, d’abord un projet d’émancipation par la paix, le travail et la restauration du sens de notre destin commun.

Je veux m’engager avec vous, avec méthode, volonté et engagement pour faire de ce pays, une Nation prospère. Je serai un président de service. Je serai un président de l’action. Je serai le président du travail. Si vous me faites confiance, nous allons faire renaître ensemble la Centrafrique.

Je serai un président qui avec humilité et rigueur, avec vous tous, mettra en œuvre ce projet pour briser la machine du chaos, tourner la page du statu quo et restaurer l’honneur de la Centrafrique. Dès le premier jour de mon élection, je serai prêt et au travail. Beaucoup trouverons ce Contrat présidentiel utopique. Mais j’ai foi en nous. A vous tous qui partagez cette foi et cet amour pour notre pays, rejoignez-moi pour rebâtir la Cité et tracer un chemin nouveau, meilleur et glorieux pour nos enfants et les prochaines générations.

Maintenant plus que jamais, Ensemble, dans la paix, en avant, De tout mon coeur, De toute mon âme, De toutes mes forces,

Mahamat Kamoun

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here