Enerca : M. Bendima présente ses vœux de l’année 2019 à la presse et expose ses grands projets

0
336

Le directeur général de la Société ENERCA M. Thierry BENDIMA a rencontré le 1er février 2019 les professionnels des médias dans la salle Epaye de ladite société. Il a été question lors de cette rencontre de présenter à la presse ses vœux de nouvel an 2019. La cérémonie s’est déroulée en présence des cadres de l’ENERCA. M. Thierry Patient BENDIMA a saisi cette occasion pour faire le point de sa gestion de l’année 2018, qui est somme toute positive nonobstant quelques difficultés enregistrées. Et au regard des projets en vue, il y a lieu de croire que l’année en cours sera une année de chantiers  dans la perspective d’augmenter la capacité de production et d’étendre l’extension au profit de la population centrafricaine car, il est prévu également la redynamisation de certaines Centrales électriques de l’intérieur du pays notamment celles de Berbérati, Bambari et Bouar. Ci-dessous publiée, l’intégralité du discours prononcé lors de ladite cérémonie, suivi du jeu de question réponse qui a permis aux médias d’avoir une idée claire sur la situation de l’ENERCA.  

Mesdames et messieurs de la presse bonjour et soyez les bienvenus, merci d’avoir répondu aussi massivement à notre invitation pour cette conférence de presse à l’occasion des vœux de l’année 2019.

Mieux vaut tard que jamais. En effet, la direction générale de l’ENERCA et l’ensemble de son personnel voudraient par ma voix réitérer en ce jour à l’endroit de la clientèle, de la population centrafricaine ainsi que de la presse nationale leurs meilleurs vœux de santé, de prospérité, de paix, de cohésion sociale et de réussite. Ces vœux s’adressent dans un contexte délicat de notre histoire en tant que Nation. Contexte dans lequel depuis 2016 le gouvernement s’attèle non seulement à restaurer sur l’ensemble du territoire national l’Autorité de l’Etat et la cohésion sociale ais également à relancer notre économie et par là le secteur de l’Energie qui a tant souffert des effets induits des multiples crises que notre pays connait encore.

C’est dans ce contexte que l’ENERCA travaille depuis 1967 à produire de l’électricité nécessaire au développement économique et au bien-être social de chacun. Les multiples crises qui ont jalonné notre histoire, ont crée des retards d’investissement de plus de quarante ans dans le sous-secteur dont la première conséquence visible est le délestage, entame dans les années 2000, avec au début une durée d’une heure ou deux au maximum par jour, mais qui atteint aujourd’hui presque 16 heures par jour en raison de la demande estimée à plus de 50 MW, qui le reflet de l’accroissement de la population et des besoins économiques qui est en décalage avec la production principalement hydraulique qui elle, a stagné depuis 1976 à 18,750 MW.

Devant ce tableau qui précarise à la fois les conditions de vie de nos concitoyens et la dynamique du développement économique, le président de la République, chef de l’Etat, Son excellence Pr Faustin Archange Touadéra a lors de son discours d’investiture du 30 mars 2016 placé le secteur de l’Energie au cœur des priorités de son mandat.

Depuis lors, le gouvernement que dirige Son excellence Simplice Mathieu Sarandji s’attèle, grâce au concours précieux des partenaires au développement tels que la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, l’Agence Française de Développement, le Fonds Saoudiens et la Chine à la mise en œuvre de plusieurs projets dont certains permettront à l’ENERCA à l’horizon 2020-2021 d’accroître et de diversifier ses sources de productions avec un apport important de l’énergie verte qui portera la puissance installée de 37,61 MW à 116,61 MW, ouvrant ainsi la voie à une amélioration sensible de la fourniture d’électricité non seulement à Bangui mais, également dans plusieurs grandes villes de provinces telles que Berbérati et Bambari. Afin d’être en phase avec toutes ces mutations qui vont intervenir d’ici 2021et continuer à remplir sa noble mission de service public, la direction générale de l’ENERCA en exécution des directives du gouvernement s’attèle à la redynamisation de cette entreprises qui s’est traduire en 2018 par :

-Le démarrage effectif de la Mission d’Assistance Technique SOFRECO, sur le financement de la BAD, qui a permis d’établir des diagnostics sur toutes les fonctions de la société et de proposer des plans d’actions subséquents pour corriger les faiblesses relevées ; le rattrapage et la clarification des états financiers de l’entreprises qui la rendent à nouveau éligible auprès des partenaires financiers et fournisseurs intérieurs et extérieurs ; le recrutement du Cabinet Afric Auditec SARL comme nouveau Commissaire au Compte ; la reprise de la coopération avec le Réseau Africain des Centres d’excellence en électricité avec l’envoi de 6 stagiaires au Centre des Métiers de l’Electricité (CME) de BINGERVILLE en Côte d’Ivoire et ce, dans le but de préparer le renouvèlement du personnel technique cadre de la société ; la maîtrise de la masse salariale à 27% du chiffre d’affaires avec la confirmation de plus de 100 agents en CDD et la gestion des départs à la retraite ; la réouverture des Centre de provinces de M’Baïki, Paoua, Bozoum, Bambari, Carnot et Bouar qui participe aux efforts du gouvernement à la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national ; l’acquisition d’un nouveau progiciel de gestion commerciale baptisé IWEBS, plus moderne et performant qui est en cours d’installation ; la reconstitution des moyens de travail par le rééquipement du personnel, l’acquisition de moyens roulant, de matériels de distribution (Poteaux, transformateurs etc) de matériels et accessoires de branchements (Câbles, CCP, Disjoncteurs, etc) directement acquis chez les fabricants en vue d’améliorer la qualité des fournitures d’une part et de faciliter l’accès au branchement d’une part.

C’est ici pour moi l’occasion de féliciter l’ensemble du personnel de l’ENERCA et les encourager à continuer à travailler avec abnégation et professionnalisme de sorte à répondre aux attentes des abonnés

Chers abonnés, Mesdames et Messieurs partenaires de la presse,

Même si toutes ces réalisations ne permettent pas dans l’immédiat de répondre à la préoccupation première des consommateurs, c’est-à-dire l’atténuation du délestage, la direction générale de l’ENERCA vous rassurer que l’année 2019 s’annonce comme une année charnière qui augure des lendemains meilleurs.

En effet, comme l’a déjà annoncé le président de la République, chef de l’Etat Pr Faustin Archange Touadéra lors de son discours à la Nation du 31 décembre 2018, les longs efforts de négociation et de discussions techniques entre le gouvernement et les partenaires au développement vont permettre en 2019 le démarrage effectif des chantiers suivants :

Dans le cadre du projet BAD : L’extension et la réhabilitation de l’usine de Boali 2 avec à terme 10 MW supplémentaires ; la création d’un poste Haute Tension à Bogoura en vue de l’alimentation de 9 grands villages sur l’axe Boali-Bangui ; l’extension et le renforcement du réseau de transport HT ; l’extension et la réhabilitation du réseau de distribution à Bangui avec à terme 32 postes MT/BT, 35 km de réseau MT, 70 km de réseau BT ; la poursuite de la mission d’assistance technique SOFRECO ; le financement de 1500 nouveaux branchements.

Dans le cadre des projets PURACEL et PASEEL de la BM : le démarrage des travaux de construction du champ solaire de 25 MWc avec 25 MW de stockage qui en fait une particularité sur le continent Africain ; l’extension du réseau de distribution à Bangui avec 40 nouveaux postes de distribution MT/BT, 110 km de réseau Moyenne Tension et 340 Km de réseau BT ; la création de Centrales hybrides à Bambari et Berbérati avec la réhabilitation et l’extension du réseau MT/BT ; la réhabilitation des alternateurs de Boali 1 ; la réhabilitation des postes MT/BT à Bangui ; l’acquisition de 600 compteurs dits « intelligents » et le financement de 10 000 nouveaux branchements.

Dans le cadre du projet Fonds Saoudiens : L’installation d’une nouvelle Centrale thermique de 10 MW à Bangui ; la construction de 100 Km de réseau d’éclairage public solaire dans la ville de Bangui et ses environs, ce qui correspond à près de 35 avenus de la capitale.

Dans le cadre des financements propres ENERCA : la réhabilitation et l’extension du réseau de distribution MT/BT ; la construction de 35 postes MT/BT à Bangui ; la construction de 60 Km de réseau MT/ et 110 Km de réseau BT ; la réalisation de 15 000 branchements, à des prix et modalités très compétitifs en vue de résorber les branchements illicites ; l’acquisition d’un transformateur de réserver pour Boali 1 ; l’acquisition et l’installation d’un progiciel de gestion du personnel et de la paie ; la finalisation du processus d’installation du progiciel commercial IWEBS.

Chers partenaires de la presse,

Comme vous l’avez certainement remarqué, l’année 2019 sera une année de chantiers, tant sur le segment de la production, du transport, de la distribution que du commercial.

Tous ces travaux, indispensables à une nette amélioration des conditions de fournitures d’électricité à la population, vont engendrer un certain nombre de perturbations, pour lesquelles la direction générale de l’ENERCA sollicite à nouveau la compréhension et l’indulgence des uns et des autres.

A titre d’exemple, nous voulons ici évoquer et nous excuser des perturbations causées depuis décembre dernier dans le cadre de la migration du système commercial HOPE, vieux de plus de trente ans, vers le progiciel IWEBS.

Ce nouveau système informatique de gestion commerciale, plus moderne, dont les fonctionnalités garantissent une gestion de données, fiable, fluide, sécurisée et interactive va contribuer à l’amélioration de la qualité de service à la clientèle à n’en point douter.
C’est d’ailleurs mesdames et messieurs de la presse, l’occasion de rappeler que vous êtes pour nous des partenaires.

Des partenaires parce que grâce à vous, l’ENERCA, qui est un patrimoine national, continue de trouver auprès de sa clientèle et plus largement de la population de la compréhension, sinon de l’indulgence.

C’est également grâce à vous chers partenaires de la presse et à vos contributions en matière de sensibilisation que l’ENERCA résiste à l’épineux problème de la fraude et des comportements inciviques. Nous vous en sommes reconnaissants.

Quant à vous très chers abonnés, l’ENERCA, votre partenaire national, à votre service depuis 1967, ne saurait exister sans vous.

Pour tous les désagréments subis et à venir, nous nous en excusons et vous rassurons que nous travaillons à améliorer la qualité de service à la clientèle et à répondre de manière efficiente à vos attentes dès 2019.

Une fois de plus, mes meilleurs vœux.

Je vous remercie.

Propos recueillis par NZINGAZO Guy Marcelin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here