Distinction : CCA Bank sacré meilleur Spécialiste en valeurs du trésor de la RCA

0
100

Le 09 avril dernier, lors de la cérémonie de présentation des valeurs du Trésor de la République Centrafricaine (RCA), le ministre des Finances et du Budget du pays a récompensé les deux meilleurs spécialistes en valeur du trésor (SVT) du réseau de la Centrafrique. A travers cette distinction, les pouvoirs publics centrafricains espèrent booster davantage la participation des SVT à ses différentes émissions, afin de bénéficier du même engouement, voire plus.

Entre 2011 et 2023, le réseau des Spécialistes en valeur du trésor (SVT) de la République Centrafricaine (RCA) est passé de 03 à 10 banques. Une croissance qui a boosté l’encours des titres publics, quittant de 1,56 milliard de Fcfa en 2011 à 122,66 milliards de F en 2023. En effet, entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année dernière, l’Etat de la RCA a émis sur le marché monétaire 19 lignes de Bons de Trésor Assimilables (BTA) et d’Obligations de Trésor Assimilables (OTA), qui a permis au pays de mobiliser 104,98 milliards en OTA et 17,68 milliards en BTA.

Cette performance a été rendue possible grâce à la participation de deux SVT qui ont reçu chacun une distinction de l’Etat le 09 avril dernier à Douala. Il s’agit de la Banque Populaire Maroco-Centrafricaine (Bpmc), qui a le plus contribué aux opérations de levée de fonds de la RCA sur le marché des titres publics de la Beac. Grâce à la collecte de collecté de 68 % de l’encours global, soit 83,4 milliards de Fcfa, la filiale du groupe bancaire marocain Banque centrale populaire (BCP) décroche ainsi le Prix de meilleur SVT de l’année 2023.

En second rang, le banquier camerounais CCA (Crédit communautaire d’Afrique). L’établissement de crédit a quant à lui fourni 15,10% du total, ce qui représente 18,5 milliards de Fcfa. Il est important de noter trois critères d’évaluation des performances des spécialistes en valeur du trésor sur le marché monétaire de la Beac. D’abord, la participation aux séances d’adjudications, c’est-à-dire le nombre de séances auxquelles les SVT ont participé sur le nombre total de séances d’adjudications au cours l’année 2023. Ensuite, le poids des titres retenus dans le volume total mobilisé par le Trésor public centrafricain au cours de l’année sous revue. Ce critère permet de ressortir les SVT qui ont souscrit à des faibles taux d’intérêts ou aux meilleurs prix. Et enfin, le critère lié à l’animation du marché secondaire, qui correspond au rapport du montant échangé par SVT sur le montant total échangé dans le marché secondaire au cours de l’exercice 2023. A travers cette distinction, les pouvoirs publics centrafricains espèrent booster davantage la participation des spécialistes en valeur du trésor à ses différentes émissions, afin de bénéficier du même engouement, voire plus. D’où l’opération de charme du 09 avril dernier.

Ecomatin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici