Dévaluation du franc CFA au Cameroun

0
223

Dévaluation du franc CFA au Cameroun

Beaucoup d’observateurs africains ont toujours considéré le franc de la Communauté financière africaine (CFA) comme un élément qui retarde le développement des pays du continent. Mais comment s’en débarrasser après qu’il a déjà pris place au cœur de l’économie des États qui l’utilisent, c’est tout là le problème. Au Cameroun, des indices font croire à une marginalisation progressive du franc de la Communauté financière africaine. Ils sont subtils et presqu’indétectables sauf pour les personnes avisées comme Me Christian Bomo Ntimbane , avocat au barreau de Paris et acteur de la Société civile des réconciliateurs.

Dans une publication sur les réseaux sociaux, le bâtonnier a écrit que « le franc CFA est subtilement dévalué ». Me Christian Bomo Ntimbane  explique que « les entreprises et autres opérateurs économiques éprouvent en ce moment d’énormes difficultés pour faire des transferts et acheter à l’étranger du fait de la pénurie des devises ». Par conséquent, il se demande « à quoi sert les CFA s’ils ne peuvent pas permettre d’acheter à l’étranger, étant entendu que le Cameroun est obligé d’importer des biens fabriqués à l’étranger pour se doter d’un tissu économique générateur de plus-value ? ». L’avocat Me Christian Bomo Ntimbane  continue : « Par exemple, si un Camerounais veut se lancer dans l’industrialisation qui boostera l’économie, comment fera-t-il pour acheter des machines et autres outils qui ne sont pas fabriqués au Cameroun, s’il ne peut pas transférer le montant d’argent nécessaire ? ».

En réalité, « cette limitation des transferts d’argent qui permettent d’acheter à l’étranger, a le même effet que la dévaluation dont l’objectif économique est de ralentir les importations. Le CFA se trouve donc dévalué sans qu’on ait eu à annoncer une dévaluation nominale ». Le franc CFA est le nom porté par deux monnaies communes africaines, héritées de la colonisation française et utilisées par quatorze (14) pays d’Afrique subsaharienne. Les pays du franc CFA sont issus de l’évolution et des transformations de l’ancien empire colonial français, ainsi que des États qui n’étaient pas des colonies françaises, comme le Cameroun et le Togo.

Le franc CFA est une monnaie dont la valeur, librement définie par les pays membres, est établie à parité fixe avec l’euro, parité fixe qui est par la suite garantie par le Trésor public français. Ce dernier est au préalable informé si les pays membres décident de réévaluer ou de dévaluer la monnaie.

Lu Pour Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici