Décès d’Elizabeth II : rois et présidents africains saluent la mémoire d’une « grande amie » du continent

0
89

Décès d’Elizabeth II : rois et présidents africains saluent la mémoire d’une « grande amie » du continent

La reine Elisabeth II du Royaume-Uni est décédée ce jeudi après environ 70 ans de règne. En Afrique, les chefs d’Etats se souviennent d’une monarque « exceptionnelle » qui a entretenu des relations très amicales avec le continent.
« Un majestueux symbole d’union, de respect et de stabilité ». C’est ainsi que Umaro Sissoko Emballo, président de la Guinée-Bissau et président en exercice de l’Union africaine, qualifie Elizabeth II dont il salue la mémoire et l’ « héritage ». The Queen s’est en effet éteinte ce jeudi 8 septembre à sa résidence d’Ecosse. Ainsi s’achèvent 70 ans de règne, soit le plus long de l’histoire de cette monarchie.

Une histoire avec le Kenya

Tout comme le reste du monde, son décès suscite une vive émotion sur le continent africain. Les chefs d’Etat ont presque tous réagi, tant elle entretenait une relation souvent qualifié de « particulière » avec l’Afrique. Un fait marquant resté gravé dans l’histoire date de février 1952, lorsqu’elle apprend le décès de son père et son accession au trône. La future reine se trouve alors à Nairobi, au Kenya. « Les liens cordiaux qu’elle entretenait avec le Kenya nous manqueront et puissent ses souvenirs continuer à nous inspirer », a déclaré William Ruto, nouveau président élu dont l’élection vient d’être confirmée par la cour suprême.

Le Ghana, premier pays africain à obtenir son indépendance de l’Angleterre en 1957, a été aussi le premier à recevoir une visite de la reine en tant que Cheffe d’Etat. « Le peuple ghanéen garde un très bon souvenir des deux visites qu’elle a effectuées au Ghana pendant son règne et, à ces deux occasions, nous nous souvenons de la convivialité, de l’élégance, du style et de la joie pure qu’elle a apportées à l’exercice de ses fonctions. », a déclaré le président Nana Akufo-Addo.

Nelson Mandela qu’elle « respectait tant »

Une autre relation particulière sur le continent est bien celle que la reine britannique entretenait avec la grande figure sud-africaine Nelson Mandela qui -pour la petite histoire- l’appelait par son prénom. Le président Cyril Ramaphosa en touche un mot : « J’ai rencontré Sa Majesté la reine Elizabeth II lors de la dernière réunion du Commonwealth qui s’est tenue à Londres en 2018, où nous avons passé du temps à examiner les lettres que l’ancien président Nelson Mandela avait envoyées à la reine, et nous nous sommes souvenus du grand homme d’État que Sa Majesté respectait tant ».

Au Commonwealth, un leadership transformateur

Autant elle a régné sur le Royaume-Uni, autant elle a dirigé le Commonwealth dont 21 des 56 Etats membres sont d’Afrique. Le président exercice de l’organisation, Paul Kagamé du Rwanda estime que « le Commonwealth moderne est son héritage ».

Le Gabon et le Togo, deux pays africains historiquement francophones, ont rejoint le Commonwealth en juin dernier. « La reine Elizabeth II était une grande amie de l’Afrique qui l’aimait en retour », a déclaré le président Ali Bongo Ondimba, ajoutant que toute « la grande famille du Commonwealth, dont le Gabon fait partie, est en deuil ». Le président Faure Gnassingbé pour sa part estime qu’Elisabeth II a incarné tout au long de son règne « une figure universelle du rayonnement de son pays et de l’amitié entre les peuples ».

Membre du Commonwealth depuis novembre 1995, le Cameroun a aussi pendant longtemps entretenu des rapports cordiaux avec la Souveraine britannique. Pour le président Paul Biya, « le décès de Sa Majesté Elizabeth II est douloureusement ressenti et affecte le Commonwealth of Nations, du fait de sa stature unique et de son rôle emblématique au cours de l’Histoire ».

Amitié « spéciale » au Maroc

Les royaumes du continent aussi ont réagi au départ de la reine d’Angleterre. Au Maroc où elle a effectué une visite d’Etat sous Hassan II en 1980, le roi Mohammed VI regrette que son pays ait perdu une « grande amie spéciale qui était profondément respectée [et qui] tenait particulièrement à renforcer l’amitié de longue date entre nos deux monarchies séculaires ».

L’Eswatini du roi Mwasti III -membre du Commonwealth depuis 1968- salue, pour sa part, « une dirigeante importante et unificatrice ».

Charles devient roi

Le président de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, qui effectué sa dernière visite officielle au Royaume-Uni en 2020, salue la mémoire d’une « femme d’Etat exceptionnelle, aux grandes qualités humaines ». Son voisin du Sénégal, le président Macky Sall félicite quant à lui le « parcours exceptionnel » de la reine britannique.

Suite au décès d’Elizabeth II, le Royaume-Uni observera dix jours de deuil national. Son fils Charles, devient automatiquement roi.

https://afrique.latribune.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here