De la Centrafrique à l’Ukraine, Anton Elizarov, bras armé de Wagner et d’Evgueni Prigojine

0
62

POLITIQUE

De la Centrafrique à l’Ukraine, Anton Elizarov, bras armé de Wagner et d’Evgueni Prigojine

Le groupe Wagner a dévoilé, dans une vidéo diffusée le 14 janvier, le nom du commandant menant l’attaque sanglante sur la ville de Soledar, en Ukraine. Il s’agit d’Anton Elizarov, dont le visage est bien connu en Centrafrique, notamment parmi les
groupes armés. Révélations.

C’est jusqu’ici l’épisode le plus sanglant de la guerre en Ukraine : les combats autour de la ville de Soledar se poursuivent, faisant d’innombrables victimes dans les rangs de l’armée ukrainienne et dans ceux des mercenaires russes de Wagner, qui mènent la plupart des assauts. À la tête des troupes d’Evgueni Prigojine, lui-même très présent à proximité du front, un certain Anton Olegovich Elizarov, dont l’identité a été dévoilée dans une vidéo postée par Wagner et repérée par le projet Dossier Center.

De la Syrie à la Libye

Cet ancien des forces spéciales russes, né en 1981 dans la région de Rostov, a notamment été formé au sein de la base des renseignements militaires (GRU) de Molkino, dans la région de Krasnodar. Un site qui jouxte un autre terrain d’entraînement, utilisé dès 2016 par le groupe Wagner. Cette proximité géographique a-t-elle favorisé l’enrôlement d’Anton Elizarov dans les rangs des mercenaires russes ?

Il aurait en tout cas rejoint Wagner au cours de l’année 2016, où le matricule M-0136 lui a été attribué. Il combat ensuite en Syrie, où il aurait été blessé au cours de l’année 2017. Mais c’est au cœur d’un autre terrain d’opération de Wagner, en Centrafrique, que l’ancien des forces spéciales semble avoir le plus marqué les mémoires, en particulier au cours de
l’année 2018.

Négociations avec les groupes armés

Officiellement instructeur à Bangui, « Lotus », de son nom de guerre, fait partie en 2018 des individus chargés d’entrer en contact avec les groupes armés centrafricains. Au nom du gouvernement de Faustin-Archange Touadéra, Wagner cherche en effet à pousser les principaux rebelles à signer des accords de paix, en échange d’un partage des ressources –
surtout minières – dans certaines régions.

Selon nos sources, Anton Elizarov a été particulièrement actif auprès de Noureddine Adam, leader du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC), avec qui il s’entretenait aussi régulièrement que discrètement. Le Russe échangeait également avec Amadou Bi Aliou, cadre de l’Unité pour la paix en Centrafrique et prédécesseur d’Hassan Bouba au ministère de l’Élevage, et avec des représentants du groupe rebelle 3R de Sidiki Abass.


Il était à ce titre l’un des bras droits de Valery Zakharov puis de Vitali Perfilev, chefs de Wagner à Bangui, et a collaboré avec Dmitri Sytyi. Il aurait ensuite quitté la Centrafrique pour prendre du galon au sein de Wagner, dont il commandera un commando d’assaut en Libye, en 2021. Anton Elizarov est aujourd’hui l’une des figures montantes de la galaxie
Prigojine.

Jeune Afrique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here