Cryptomonnaies : le Cameroun prépare une régulation nationale

0
378

Cryptomonnaies : le Cameroun prépare une régulation nationale

Agence Ecofin) – Dans l’espace Cemac auquel appartient le Cameroun, la Commission de surveillance des marchés financiers a interdit les transactions sur les crypto-actifs. Toutefois, le régulateur a annoncé en octobre dernier l’arrivée imminente d’un cadre réglementaire.

Date de création: 11 novembre 2021 09:24

Dernière modification le: 11 novembre 2021 11:05

Face à la popularité croissante des cryptomonnaies, le Cameroun prépare un texte pour réguler cette activité. En effet, le ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel) annonce la tenue d’un séminaire, le 15 novembre à Yaoundé, sur les « Enjeux, opportunités et risques de la cryptomonnaie au Cameroun », rapporte Investir au Cameroun.

Parmi les résultats attendus, apprend-on, le Minpostel veut mettre sur pied « un papier blanc sur la régulation et la réglementation des cryptomonnaies et cryptoactifs au Cameroun ». Il sera donc question d’« examiner les mécanismes de régulation des cryptomonnaies et la prise en main du secteur par les pouvoirs publics ; présenter la nécessité de la mise en place d’une corégulation à l’heure d’une convergence de la société tout entière ; dresser une cartographie complète des acteurs des cryptomonnaies sur le continent africain et ceux présents sur le territoire camerounais, tout en relevant l’indice de consommation des services relatifs à ces crypto-organismes ».

Le Minpostel indique qu’il engage cette réflexion dans un contexte où, pour les gouvernants, et notamment ceux d’Afrique centrale, cryptomonnaie rime avec escroquerie, difficultés de qualification, problèmes de définition, nature juridique difficile à cerner, enjeux de régulation et réglementation. Toutefois, indique le ministère, « ayant désormais le vent en poupe et devenant un vecteur des échanges au sein des masses populaires, la cryptomonnaie nécessite incontestablement d’être appréhendée ».

Il existe actuellement plus de 6000 cryptomonnaies dans le monde, chacune ayant ses propres caractéristiques et applications. Plusieurs entreprises acceptent aujourd’hui les cryptomonnaies (Paypal, Microsoft, Rakuten, Wikipédia…) et des Etats, à l’instar de la Chine, le Nigeria, la France, ont déjà créé leur propre cryptomonnaie. Facebook par ailleurs, a notamment annoncé le lancement de sa propre cryptomonnaie appelée Libra. Mais en zone Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad), cette monnaie est interdite. La Commission de surveillance des marchés d’Afrique centrale (Cosumaf) a néanmoins annoncé le 12 octobre dernier, lors de la semaine des investisseurs, l’arrivée imminente d’un texte pour encadrer les placements sur ces nouveaux produits d’investissement.

Sylvain Andzongo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here