Cryptomonnaies : la plateforme FTX se déclare en faillite, son fondateur démissionne

0
67

Cryptomonnaies : la plateforme FTX se déclare en faillite, son fondateur démissionne

Jeune prodige du monde des cryptomonnaies, le trentenaire milliardaire Sam Bankman-Fried a démissionné de son poste de PDG de l’ancienne pépite. Il a été remplacé dans la foulée par un professionnel du trading qui va devoir effacer sa gestion hasardeuse et rendre la plateforme de nouveau attractive aux yeux des investisseurs.

Des informations de presse ont révélé que son fonds Alameda Research investissait dans des cryptoactifs émis par FTX.com dans un montage financier hasardeux.
Des informations de presse ont révélé que son fonds Alameda Research investissait dans des cryptoactifs émis par FTX.com dans un montage financier hasardeux. (Crédits : DADO RUVIC)

Sam Bankman-Fried est une étoile filante du monde des crypto-actifs. L’ex prodige de des cryptomonnaies, fondateur de FTX, a démissionné de ses fonctions quelques jours après l’échec retentissant de son rachat par son ex concurrent – devenu potentiel sauveur – le chinois Binance. La plateforme spécialisée dans l’achat et la vente de cryptomonnaies, en proie à de graves problèmes de liquidités, a annoncé vendredi s’être placée sous la protection de la loi américaine sur les faillites.

« FTX Trading (…) et approximativement 130 compagnies affiliées à FTX Group ont débuté la procédure volontaire du ‘chapter 11’ (de la loi sur les faillites) », afin d’« évaluer et de monétiser (leurs) actifs », a annoncé FTX dans un communiqué publié sur son compte Twitter. Une chute fulgurante alors que la plateforme était considérée il y a encore quelques jours comme l’un des futurs poids lourds du secteur, au même titre que les Binance, Coinbase, Kraken et autres nouveaux acteurs de la finance décentralisée.

Lire aussiRachat avorté de FTX par Binance : quelles conséquences pour le marché des cryptomonnaies ?

Parmi les filiales concernées, les deux plateformes d’échanges (FTX.us aux Etats-Unis et FTX.com dans le reste du monde), ainsi que le fonds d’investissements Alameda Research, qui avait été lancé par Sam Bankman-Fried avant FTX. Or, c’est précisément le collusion et les liens entre Alameda Research et FTX qui ont fait changer d’avis l’ex concurrent Binance, désireux d’étendre son empire sur un marché en plein essor.

Sam Bankman-Fried, pourtant comparé par la presse américaine comme le nouveau Mark Zuckerberg des crypto-actifs. Ce spécialiste des technologies de décentralisation avait pris le soin d’enregistrer sa société FTX aux Bahamas, tout en créant la branche FTX US destinée au marché américain. Il a été remplacé par John J. Ray III, et « restera pour aider à une transition dans les règles », précise le communiqué.

« Le régime du chapitre 11 est approprié pour donner à FTX Group l’opportunité d’évaluer la situation et de mettre en place une procédure de retour des investissements maximal pour les investisseurs », affirme John J.Ray.

Mais des informations de presse ont révélé que son fonds Alameda Research investissait dans des cryptoactifs émis par FTX.com dans un montage financier hasardeux.

L’instabilité exacerbée du secteur faisait plonger les cryptomonnaies sur la semaine, et le bitcoin perdait vendredi vers 14H50 GMT 3,9%, à 17.009 dollars.

Lire aussiCryptomonnaies volatilisées : Binance dément héberger le gestionnaire français incriminé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here