Covid-19: La communauté centrafricaine du Gabon lance un appel d’urgence à l’endroit du gouvernement

0
207

Depuis l’apparition en Afrique des premiers cas de contamination au Covid-19, plusieurs pays du continent ont instauré des mesures de restriction et de confinement pour freiner la propagation de cette pandémie. Soumis à ces mesures et inquiets de leurs conditions de vie, quelques ressortissants centrafricains vivant à Libreville au Gabon appellent les autorités de Bangui à l’aide.

Partie de la région de Wuhan en Chine en décembre 2019, la pandémie du nouveau coronavirus a fait son apparition en Afrique en février 2020, principalement en Egypte. Face à sa fulgurante propagation et en l’absence d’un traitement curatif ou encore d’un vaccin, plusieurs pays du monde ont mis en place des dispositions draconiennes pour contenir son expansion. Cependant, ces mesures impactent le quotidien de bons nombres de communautés vivant à l’étranger. C’est dans ce même contexte que la communauté centrafricaine du Gabon, notamment celle de Libreville, soumise au confinement, appelle le gouvernement centrafricain à leur venir en aide. Ces ressortissants centrafricains se disent confrontés à des difficultés faute de la présence d’un diplomate de leur pays au Gabon.

« Il s’agissait de la distribution des bons d’achat relatifs aux mesures drastiques prises par le gouvernement gabonais qui décide à ce que tout le monde reste confiné. Les mesures d’accompagnement sont des bons d’achat qui doivent être distribués à tous les habitants, sur le territoire du Gabon. Les centrafricains, en particulier, ont voulu rentrer en possession de ces bons d’achat sauf que les responsables gabonais leur ont fait savoir que, les ressortissants étrangers doivent se rapprocher de leurs représentations diplomatiques » affirme Hygien Piéby Sakano, un des ressortissants centrafricains vivant au Gabon.

Selon ces derniers, sans aucune représentation diplomatique au Gabon, ils ne peuvent bénéficier des bons d’achats offerts par le gouvernement gabonais. De ce fait, ils se retrouvent dans une situation d’urgence. Depuis le décès du consul honoraire, la communauté centrafricaine de ce pays ne sait à quel saint se vouer. Elle appelle les autorités de Bangui à prendre des initiatives pour pallier leurs difficultés.

« Depuis plus de trois ans, la communauté centrafricaine demeure sans représentant diplomatique officiel. Nous demandons au gouvernement centrafricain de rentrer en contact, par voie diplomatique, avec les autorités gabonaises pour l’acquisition de l’aide humanitaire. Nous sommes abandonnés à notre triste sort » déplore Hygien Piéby Sakano.

Plus de cinq mille ressortissants centrafricains vivent au Gabon alors que la République centrafricaine ne dispose plus d’aucune représentation diplomatique dans ce pays frère de la CEMAC.

RNL

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here