« Coup d’État avorté »: Ouattara scelle définitivement le sort de Soro

0
259

C’est une des rares fois où le président de la République, Alassane Ouattara, s’exprime ainsi sur l’affaire du coup d’Etat manqué de Guillaume Soro.

Ouattara déterminé à faire aboutir les poursuites judiciaires contre Guillaume Soro

Guillaume Soro pourra-t-il s’en sortir au terme de la procédure judiciaire engagée contre lui? Alassane Ouattara s’est prononcé dimanche sur la situation de son ancien premier ministre.

C’était lors de la cérémonie de présentation des voeux de nouvel an aux militants du RHDP à Treichville. Le 23 décembre 2019, alors qu’il était en train d’effectuer son retour en Côte d’Ivoire après plus de six mois passés à l’étranger, Guillaume Soro avait dû détourner son avion vers le Ghana avant de rejoindre l’Europe par la suite.

Le même jour, plusieurs de ses proches dont des députés ont été arrêtés puis conduits dans des prisons différentes à travers le pays.

Quant à Guillaume Soro, un mandat d’arrêt international a été lancé contre lui pour tentative de déstabilisation de la Côte d’Ivoire.

Même si le président du Groupements et Peuples Solidaires (GPS) parle d’un complot du régime pour l’écarter de la course à la présidentielle d’octobre prochain, Alassane Ouattara, lui, dit avoir les preuves de ses accusations.

« La fin de l’année 2019, a été marquée par le projet de déstabilisation des institutions de notre pays et les faux débats sur la recomposition de la CEI. Sur chacun de ces débats, je n’ai pas voulu réagir en son temps », a-t-il déclaré ce dimanche 02 février 2020 face aux militants du RHDP.

Concernant le projet de déstabilisation de la Côte d’Ivoire, le chef de l’État a confié que « les faits sont là ». « Je ne voudrais pas m’étendre là dessus parce que la question est aux mains de la justice. La justice fera son travail », a-t-il lâché.

Revenant sur la question de la recomposition de la Commission électorale indépendante (CEI), le président Ouattara a indiqué que celle-ci a été faite conformément aux recommandations de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples.

« (Les) élections auront lieu le 31 octobre. Je veux que tout le monde y participe, mais ceux qui ne veulent pas y aller, c’est leur problème », a-t-il craché, indiquant que le RHDP gagnera dès le premier tour.

«Pas de deuxième tour ! Je veux que la victoire du Rhdp se fasse le 31 octobre au soir ! Premier tour ! Un coup. KO », a-t-il déclaré.

Afrique-sur7.fr

Source : netafrique.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here