Côte d’Ivoire : les défis politiques, sécuritaires et stratégiques de l’Afrique actuelle : quel rôle pour les parlementaires africains ?

0
119

 

Les défis politiques, sécuritaires et stratégiques de l’Afrique actuelle : quel rôle pour les parlementaires africains ?

Abidjan, Hôtel Ivotel, les 10 et 11 novembre 2023

Contexte et justification

Le Réseau des Parlementaires Africains Membres des Commissions Défense et Sécurité
(REPAM-CDS) est un Réseau de parlementaires africains et de partenaires au
développementqui promeut l’utilisation du dialogue et de la coopération dans la promotion
de la paix, de l’intégration sécuritaire régionale, ce à travers l’analyse des politiques publiques de sécurité, lui permettant de soutenir efficacement une meilleure gouvernance du secteur de la Défense et de la sécurité.
Crée en novembre 2017 en marge du Forum international de Dakar sur la paix et sécurité
sous l’impulsion des parlementaires africains membres des Commissions Défense et Sécurité, dont les réflexions ont conduit à une prise de conscience des enjeux sécuritaires actuels et de la reconnaissance de leur responsabilité dans l’instauration d’une meilleure gouvernance sur ces questions.
Le REPAM-CDS entend par son action contribuer au renforcement de la coopération
parlementaire, à l’instauration d’un dialogue permanent, à la sensibilisation des acteurs
étatiques et parties prenantes, à la recherche et au financement de politiques de Défense et de Sécurité efficaces.
La Fondation Konrad Adenauer à travers son Programme pour le Dialogue sur les politiques
de sécurité en Afrique subsaharienne (SIPODI) est un membre fondateur qui appuie le
REPAM-CDS depuis sa création.
La vision du REPAM-CDS est d’impacter efficacement l’action de ses membres à l’échelle
nationale et continentale. Cela passe par la promotion d’activités qui permettent d’établir
des cadres de discussions sur les questions d’actualité, de renforcer les capacités des membres, par le partage d’expériences et des bonnes pratiques en matière de gouvernance sur questions de Défense et de sécurité.

La Société Internationale de Relations et de Conseils Opérationnels (SIRCO), dont l’une des
expertises est le conseil et l’intelligence stratégique, a fait le constat après analyse de la situation globale politico-sécuritaire en Afrique subsaharienne, de la nécessité de promouvoir des activités et consolider le leadership d’organismes intermédiaires et indépendants. Pour cela elle entend mettre en avant le concept de : « African Ownership » axé sur l’adaptabilité des solutions relatives à la spécificité des problèmes africains, ainsi que sur la nécessité d’évaluer les problèmes de l’heure.

SIRCO s’inscrit ainsi dans une dynamique partenariale et entend mettre son expertise et son réseau de partenaires et d’experts au service des activités du REPAM-CDS, qu’elle considère comme un des acteurs impactant dans la réalisation des objectifs sur les questions de promotion de la paix et de la sécurité en Afrique subsaharienne.

Objectif général

La présente réunion statutaire vise à permettre aux parlementaires africains, présidents des commissions Défense et Sécurité et membres du REPAM-CDS, d’engager des discussions sur les défis politiques, sécuritaires et stratégiques actuels, auxquels fait face l’Afrique.

Résultats attendus

A la fin de cette réunion statutaire :
1) Les membres du Présidium du REPAM-CDS sont imprégnés et sensibilisés des défis
politiques, sécuritaires et stratégiques auxquels fait actuellement face l’Afrique ;
2) Les membres du Présidium du REPAM-CDS sont en mesure de s’engager dans la
formulation des notes de politique et de stratégie claires en vue de conduire des plaidoyers
en faveur de coopérations sécuritaires plus efficaces entre l’Afrique et l’Europe ;
3) Les membres du Présidium du REPAM-CDS disposent d’un plan stratégique orientant
leurs actions pour l’année à venir.

Cette réunion se déroulera sous un format d’un atelier résidentiel selon le modèle de la
Chatham House. Des experts conviés pour la circonstance permettront d’amorcer les réflexions sur les liens entre une mauvaise gouvernance en matière de Défense et de Sécurité et les crises sécuritaires principalement liés au terrorisme et au phénomène de l’extrémisme violent, la remise en cause des institutions démocratiques, notamment par les coups d’État.
Après quoi les participants seront invités à des discussions ouvertes et franches sur les
thématiques débattues avec les experts, avec l’objectif que des propositions de solutions
opérationnelles concrètes soient faites, en vue de juguler la double menace sécuritaire et
politique à laquelle l’Afrique fait face aujourd’hui.
Ces deux perspectives seront abordées dans une optique d’action positive et de contribution des parlementaires à la résolution des difficultés constatées. C’est pourquoi les participants s’efforceront de tirer de leurs analyses des recommandations pertinentes.

Source : SIRCO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici