Communiqué du Parti KNK relatif à la réunion extraordinaire de réhabilitation du conseil France / Europe

0
508

CENTRAFRIQUE/POLITIQUE/ KWA NA KWA FRANCE EUROPE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
RÉUNION DE REDYNAMISATION DU PARTI TRAVAILLISTE KWA NA KWA
CONSEIL FRANCE – EUROPE
 22 juin 2019 (Corbeil-Essonnes) 

DU CONTEXTE DE LA RÉUNION EXTRAORDINAIRE DE RÉHABILITATION DU CONSEIL PAYS/FRANCE-EUROPE
À l’occasion du séjour en France du Secrétaire Général du Parti Travailliste KWA NA KWA , l’Ouvrier Bertin BÉA, député de la Nation, une Réunion de redynamisation des organes du Parti en France et en Europe s’est tenue à Corbeil-Essonnes, le 22 juin 2019, de 16 heures à 22 heures.
Ouverte par les mots de bienvenue de la présidente nationale de l’Organisation des Femmes du KWA NA KWA, l’Ouvrière Annette AOUDOU PACCO, cette réunion a permis de faire le point sur la vie du Parti, de débattre des questions de l’heure et des enjeux de la Crise Centrafricaine, notamment depuis la crise interne au parti, déclenchée par la candidature et l’élection à la Présidence Centrafricaine de S.E.M. le Président de la République, chef de l’État, Faustin Archange TOUADÉRA, ancien 2ème Vice-président du Parti KWA NA KWA.
Présidée par l’Ouvrier Secrétaire Général, Bertin BÉA, le présidium était constitué de l’Ouvrière Annette AOUDOU PACCO, des Ouvriers Simon GOUNÉBANA-FÉÏKÉRAM, président du Conseil Pays / France-Europe, DONGONÉNDJI N’ZAFIO, ancien député de la Nation, et Henri GROTHE.
Outre la présence d’Ouvriers représentant les préfectures Françaises du Val-d’Oise, de la Seine-et-Marne, de Paris, du Maine-et-Loire, du Nord, de l’Hérault, et de la Côte-d’Or, ladite réunion a vu la participation appréciable de membres de Bureau Politique en séjour en France : MM. DOGONÉNDJI N’Zafio, ancien député, Lt-Colonel Sylvain NDOUTINGAÏ, ancien ministre et ancien député, et Ibrahim AOUDOU PACCO, ancien député.

DES DÉCISIONS
Des questions abordées, il découle, après différents débats, les conclusions suivantes :
a) En cette période si difficile que continue de traverser la République Centrafricaine, l’unité et l’humilité au sein du Parti Travailliste KWA NA KWA doivent être des atouts à cultiver par chacun des Ouvrières et Ouvriers, pour un règlement efficace et salutaire de la Crise Centrafricaine, et pour une meilleure aptitude aux combats politique et patriotique. L’existence de notre Parti en dépend.
Rassemblons nos forces et capacités et accordons-nous pour parler d’une seule voix.
b) La Crise Centrafricaine ne pouvant être résolue que par l’implication réelle de tous les acteurs politiques centrafricains, l’initiative du Président centrafricain, qui a délibérément tenu à l’écart deux anciens chefs d’État intéressés au premier chef, montre de plus en plus ses limites. Cette initiative d’une « Paix des braves avec les Groupes Armés », et qui a débouché sur l’Accord politique pour la Paix et de la Réconciliation en République Centrafricaine (APR-RCA) du 06 février 2019 se révèle ne
pas être la voie de résolution pacifique attendue de la Crise Centrafricaine ; l’Accord dit des braves est finalement contestée par les faits.
c) Conformément à notre Constitution, le Retour dans la dignité et sans condition des Exilés est plus que jamais nécessaire. Par ailleurs, il constituerait une véritable mesure d’apaisement politique et social. La cohésion et la concorde nationales en dépendent. Le Parti KWA NA KWA multipliera sans cesse les efforts en vue du retour au pays de son leader François BOZIZÉ YANGOUVONDA. Plus qu’importante, l’implication du Conseil Pays France-Europe est nécessaire, dans le relai diplomatique de ce combat.
d) Afin de contribuer à la vie du Parti et d’aller en rangs serrés aux prochaines échéances électorales 2020-2021, le Parti Travailliste KWA NA KWA présentera son CANDIDAT, à la Présidentielle, et des Candidats dans chacune des circonscriptions législatives. Les Ouvrier(e)s, où qu’ils (elles) se trouvent, devront contribuer efficacement à la victoire électorale pour le rayonnement du KWA NA KWA.
e) Afin de relancer les activités du Parti Travailliste KWA NA KWA en France et en Europe, Mandat est donné au Président du Conseil France-Europe, l’Ouvrier Simon GOUNÉBANA-FÉÏKÉRAM, pour la mise en place le plus tôt possible d’un Comité ad-hoc représentatif des Ouvrières et Ouvriers de France et d’Europe.
f) Pour saluer la réussite de cette réunion extraordinaire, l’Ouvrier Bertin BÉA adresse ses félicitations
aux participants, qui ont su mener un échange cordial et constructif, et particulièrement à l’équipe d’organisation, conduite par les Ouvrières Annette AOUDOU PACCO, Brigitte BOZIZÉ et Carine YANKOÏSSÉ.

Fait à Corbeil-Essonnes (France), le 26 juin 2019.
Pour le KNK
(Signé) Le Secrétaire Général
Ouvrier Bertin BÉA

Aucune description de photo disponible.
Aucune description de photo disponible.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here